Rencontre : avec Robbie Maddison, légende du motocross FMX

 
Pour la sortie sur grand écran de On Any Sunday, The Next Chapter, documentaire sur la moto sous toutes ses formes, nous avons croisé la route d’un pionnier dans le genre haute voltige, Robbie Maddison.

Pas de stars hollywoodiennes ni de tapis rouge ce soir-là, à l’entrée du Grand Rex où se déroule l’avant-première de On Any Sunday, The Next Chapter, un film qui suit des motards professionnels et amateurs sur l’asphalte comme sur la terre. 40 ans après un premier opus désormais légendaire (avec notamment Steve McQueen), c’est le fils du réalisateur original qui prend les rênes pour nous livrer cette version 2015 avec, au programme, des images de moto (route et Tout-Terrain) et de freeriders hallucinantes.

Au casting de cette version 2015 : Robbie Maddison, dit « Maddo ».
Ce jeune trentenaire multi-médaillé aux X-Games et aux X-Fighters s’est fait connaître par ses sauts records, toujours plus hauts, et dans des lieux inattendus comme la Tower Bridge à Londres, l’Arc de Triomphe de Las Vegas ou bien au-dessus du port de San Diego.

« Juste avant les sauts, je suis très concentré. Je roule doucement, je reste sur ma direction… Et pas possible d’admirer le paysage une fois que je suis en l’air ! », détaille Maddo religieusement. Loin des grosses cylindrées, le cascadeur —qui la veille de notre rencontre sillonnait Paris en Vélib’— nous livre sa vie avec ses peurs et ses sauts.
 

Robbie Madison star du motocross

Robbie Madison © Skullcandy

Pour le film de Dana Brown, il repousse un peu plus encore ses limites en se rendant à l’Olympic Park (Utah, États-Unis) poser ses roues là où seuls des skis avait glissé jusqu’alors. Celui qui veut sans cesse dépasser ses peurs a d’abord parcouru le tracé de bobsleigh avant de rejoindre le tremplin d’un saut à ski… d’où Maddo et sa moto ont volé pendant 114 mètres.
 

 

« Pour moi l’inspiration, c’est le challenge »

À la question « Comment doit-on vous présenter ? », Robbie Maddison hésite entre « cascadeur », « athlète » ou « accro à la liberté ». Enfant, quand il voyait passer le voisin sur sa moto, il se disait « ce mec a l’air libre. On dirait un loup solitaire qui va où il veut ; c’est ce que je veux être plus tard ! ». Parole tenue. D’année en année, l’Australien s’est illustré dans les compétitions officielles et a réellement gagné ses galons dans le monde des riders sur deux roues en enchaînant des sauts exceptionnels.

1 2

Dans la même catégorie