DANS LE RÉTRO.

Vous aimez frimer. Au volant d’une très belle italienne, c’est encore mieux. Sachez donc que jusqu’au 12 février se tient le salon Rétromobile 2017, à Paris. Ouvrez grand les yeux et attachez vos ceintures !

Elles sont bien roulées, elles en ont sous le capot et se sont données rendez-vous au salon Retromobile de Paris. Pour les reluquer : 550 exposants, 60 000 m² de hall, plus de 100 clubs présents et surtout 115 000 visiteurs attendus.

Si ce rassemblement a lieu à Paris, la fête sera aux couleurs de l’Italie pour célébrer ce 70ème anniversaire. Pour l’occasion, Ferrari exhibe huit bolides uniques retraçant l’histoire du Cavallino. On retiendra particulièrement la 166 Mille Miglia qui a marqué les 24 Heures du Mans 1949, la 500 F2 d’Alberto Ascari ainsi que les mythiques 250.

À l’honneur aussi, les Young Timers, ces voitures des années 80/90 au design atypique qui ont bercé l’enfance des trentenaires et quadras. Et qu’il est bon de garder et de revendre au moment opportun…

Et si vous ne savez pas comment dépenser votre argent, Artcurial Motors organise une vente aux enchères unique le vendredi 10 février.

 

Sur place, Lui a rencontré Adrien Harang, cofondateur de Slate Grey entreprise de restauration de Porsche.

Lui.fr : Combien de temps passé les mains dans le modèle ?

Adrien Harang : Environ 1 an par modèle. Ça représente  entre  1500 et 2000 heures de travail. Parfois, si les pièces ne sont pas disponibles en temps voulus, on peut monter à 2 ou 3 ans.

« Du plaisir pur et dur »

Lui.fr : Comment conseillez-vous à nos lecteurs de dépenser leur argent ?

A.H : Acheter Porsche. C’est comme rouler avec un mythe. C’est une sonorité, une conduite, deux roues motrices, un moteur à l’arrière. C’est vraiment une caisse d’homme. Du plaisir pur et dur. Enfin, elles représentent de bons placements financiers.

Le Salon Rétro Mobile – Paris, porte de Versailles jusqu’au 12 février.

Dans la même catégorie