Sexo : comment être un bon coup ?

On a beau faire semblant de rien, la question nous obsède. Ou nous a obsédé. Ou nous obsèdera : comment être un bon coup ? Cloé, blogueuse amatrice de sexe « surtout quand c’est bien fait », a quelques conseils à faire partager aux nouveaux venus au pays du lit comme à ceux qui sentent bien qu’ils pourraient encore progresser. Comment bien faire l’amour ? Comment lui donner envie de remettre ça ? En suivant ces conseils indispensables à tout homme qui se soucie du plaisir de l’autre.

1 – Le sexto – avec parcimonie.
 

évitez les sextos

En 1910, un sexto s’appelait une « carte postale ». CC Wikimedia Commons

Avant de passer à l’acte, nous allons aborder le sujet sexto. Oui messieurs, beaucoup d’entre vous ont une fâcheuse tendance à abuser des petits mots gras et des images salaces. Non pas que ceux-ci nous fassent aucun effet, mais il y a quelques règles à respecter si vous ne voulez pas qu’elle vous confonde avec un aliéné capable de prendre une pose suspecte au côté d’un animal poilu – ce qui s’est déjà vu, entendons-nous. Premièrement : pour les débuts, mieux vaut laisser le visuel à la fille. À moins d’être un photographe hors pair spécialisé dans les Dieux du Stade, il y a peu de chance que vous la séduisiez par ce moyen. Sachez que recevoir un torse poilu, des abdos d’amour ou des fesses moulées dans un boxer DIM par MMS n’excite en rien la gente féminine, même si vous êtes un parfait Apollon – d’autant que le côté narcissique de la chose suscite chez nous plus de dégoût que d’admiration.

Deuxièmement : faîtes preuve de gradation. Débutez lentement : si la fille est pudique, elle aura tendance à fuir si vous vous montrez trop explicite. Il s’agit de suggérer, évoquer, faire frémir ; dans un langage correct, s’il vous plait. Si vous n’êtes pas un Proust du langage érotique, sachez que le plus simple a toujours du bon. Les « j’adore tes jambes », « j’adore tes seins » ou un simple « j’ai envie de toi » sont une alternative efficace, qui vous évitera de vous ébranler l’esprit – et seulement l’esprit. Si vous n’êtes vraiment pas doué avec les mots, passez directement au live : coup de fil parce que, justement, vous passiez dans son quartier (juste pour vous signaler, sans insister si elle n’est pas là ou pas dispo, sinon ça peut vite inquiéter), un bouquet sensuel livré à son bureau… De l’avis général, les femmes aiment les hommes entreprenants ; mais « entreprenant » n’a jamais été synonyme de « bourrin ».

2 -Mise en bouche.
 

Evitez de foncer sur le centre. © CC/Janine

Évitez de foncer sur le centre. © CC Wikimedia Commons / Janine

Passons à l’action. N’oubliez pas Messieurs que ce qu’on appelle cordialement « préliminaires » est le moment qui est, pour bon nombre d’entre nous, le plus important de tout le processus. Le moment qui nous donnera encore plus envie de continuer. On ne dit pas que le « droit au but » est banni de toute pratique. Mais pour être le meilleur des amants -ou en tout cas participer de ses meilleurs souvenirs- il vaut mieux suivre les règles basiques. Là aussi, privilégiez la lenteur : le défi sera de comprendre ses attentions avec le regard. Avant toute chose : les conditions. Chauffage doux, draps propres et lumière tamisée (qu’on n’éteint pas au moment venu, cela va de soi) donneront plus facilement l’envie à la dame de se déshabiller. D’ailleurs, il est mieux que vous vous attardiez vous-même à cette agréable corvée.

Une fois vêtue comme Ève à ses premiers délices, partez du haut en bas en vous dirigeant petit à petit vers le centre, sans négliger aucune partie – et pas seulement certains endroits qui seraient trop inquisiteurs sur notre naturel dessein. Puis, faites monter graduellement l’excitation en effleurant des zones à risques qui feront naître une surprise, tout en vérifiant par ses mouvements que vous avez sa bénédiction. Pour cette phase, vos mains sont vos meilleurs alliés, mais vos organes bucaux sont aussi chaudement recommandés. Un passage plus long sur les parties intimes vous demandera de faire travailler vos muscles avec précision, mais constitue la meilleure préparation possible pour atteindre l’orgasme. Attention cependant à ne pas trop s’attarder : le suffixe « pré » à préliminaire entend bien à ce qu’il y ait une suite, au risque de vous retrouver absent à la fête que vous avez préparée. Conseil d’orientation : n’oubliez pas que la grande majorité des femmes est clitoridienne, évitez donc de perdre votre chemin.

1 2

Dans la même catégorie