« Classés X », dans les coulisses du porno américain

 

Dans cette période mêlant joyeusement la Saint-Valentin à 50 Nuances de Grey, la chaîne américaine payante Showtime a réservé un joli cadeau à ses abonnés avec la diffusion en exclusivité de X-Rated : The Greatest Adult Movies of All-Time (Classés X : les plus grands films pour adultes de tous les temps).

Voyage sans équivalent dans les coulisses du cinéma pornographique, Classés X revient sur plus de trente films cultes et lubriques, de 1971 à nos jours, de Deep Throat à Underworld, autour de témoignages des plus grandes stars du porno, parmi lesquels Jenna Jameson, Ron Jeremy, James Deen, Marilyn Chambers, Georgina Spelvin, James Deen ou Constance Money…

Quels sont les meilleurs pornos américains de tous les temps ? Réponse des experts Bryn Pryor et Chanel Preston !

Si, pour l’instant, (à moins d’être abonné à la VOD de ShowTime), seules les bandes-annonces de ce doc archi complet sur le cinéma coquin sont disponibles, sa diffusion sur les chaînes françaises est promise pour le courant 2015. On vous tiendra au courant, promis… Mais nous n’avons pas pu laisser passer l’occasion d’interviewer Bryn Pryor (aka Eli Cross), le réalisateur (et auteur des films pour adultes Corruption, Icon ou Upload) et la multi-récompensée actrice porno Chanel Preston, narratrice du film et Miss Lara Croft dans Tomb Raider XXX: An Exquisite Films Parody, entre autres.

Mais assez parlé : plongeons tout de suite dans les arcanes des films pour adultes !
 

Classés X, documentaire sur le cinéma porno

Skin Diamond dans X-Rated, © Showtime.com / PlausibleFilms.net

Lui. Comment décririez-vous votre premier jour de tournage dans le métier ?
Chanel Preston, actrice et narratrice.
J’étais très nerveuse. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais dès que le réalisateur a crié « Action ! », je me suis retrouvée exactement dans l’état d’esprit, comme une sportive, et je me suis beaucoup amusée. Ensuite, l’idée de jouer ne m’a plus jamais rendue nerveuse.

Avant de devenir actrice porno, regardiez-vous vous-mêmes des films de ce genre ?
Chanel.
J’ai regardé un petit peu de porno, mais pas beaucoup. Pour l’essentiel, j’aimais explorer ce qu’il y avait sur Internet et j’avais quelques DVD. Mais je n’étais pas familière des noms du porno, ni même des titres de films.

Pourquoi vouliez-vous réaliser ce film ? Souhaitiez-vous transmettre un message quelconque ?
Bryn Pryor, réalisateur.
Notre objectif était de démontrer qu’il existe de grands films pornographiques. On a trop tendance à considérer que c’est un genre « jetable », uniquement constitué de films ringards et pourris qui méritent à peine d’être qualifiés de films. Et c’est vrai de la plupart d’entre eux. Mais IL Y A des exceptions à cette règle. Si vous regardez derrière le rideau, vous trouverez bien des personnes qui, à travers les années, se sont impliquées avec une grande sincérité dans les films qu’ils réalisaient et ont donné le meilleur d’eux-mêmes. C’est cette attention, cet effort, ce savoir-faire que nous montrons dans les films dont parle X-Rated. Même dans le monde du cinéma pornographique, les réalisateurs arrivent à glisser de l’art authentique.
 

Classés X, documentaire sur le film pour adultes

Chanel Preston dans X-Rated © Showtime.com / PlausibleFilms.net

Quelles étaient les difficultés particulières de ce film ?
Bryn.
La post-production fut un véritable défi, en raison de la phénoménale quantité de rushes que j’avais à ma disposition. Plus de cent heures d’interview et plus de 80 heures d’extraits de films, dont il fallait tirer quelque chose qui fasse sens, le tout en à peine 90 minutes, ça a pris des mois. C’est ce qui rend ce documentaire unique. Avec les films de fiction, si vous avez trop de matériel, c’est que le tournage ne s’est pas passé comme prévu.

1 2

Dans la même catégorie