SIHH 2015 : Trois montres hors du commun déjà dévoilées

Chaque année, les amateurs de belles mécaniques l’attendent avec impatience, c’est le premier salon de l’année, et ils nous réserve toujours de belles surprises… Le temple de la belle horlogerie, le Salon International de la Haute Horlogerie de Genève.

Écume des jours
À l’approche de ce premier grand rendez-vous horloger de l’année, les maisons « perdent patience » et ont déjà commencé à dévoiler quelques unes de leurs nouveautés 2015 et, à première vue, la 25ème édition du SIHH s’annonce plutôt très intéressante… En témoignent 3 modèles, 3 montres très différentes les unes des autres. On décolle toute suite, cap sur la planète horlogerie.

La première de ce petit top 3 des nouveautés présentées en avant première du SIHH, c’est la montre Astrotourbillon de Cartier, un nom compliqué pour une montre en platine très, très compliquée que seul 100 amateurs d’horlogerie pourront s’offrir. Le tourbillon, c’est une complication horlogère, un mécanisme qui permet à votre montre d’afficher de meilleures performances en matières de chronométrie, mais aussi de réduire les effets de la gravité. Bref, si vous avez une montre mécanique avec un tourbillon, vous êtes au top ! Mais avec l’Astrotourbillon, Cartier quitte carrément les sphères du raisonnable, car ce tourbillon-là, proposé en plus de ces fonctions traditionnelles, indique l’écoulement des secondes sur le cadran. Et comme si ce n’était pas encore assez, avec celle nouvelle réédition 2015, Cartier nous présente un modèle Squelette permettant donc d’observer tout le mécanisme de ce bijou pour hommes… Aucun prix n’est pour l’heure donné, mais il ne serait pas étonnant que ce modèle soit affiché autour de 200 000 euros… l’unité.

Venu de l’espace

Montre jaeger Lecoultre Calendar
 
La seconde nouveauté qui marque les esprits est signée Jaeger-LeCoultre, une nouveauté qui laisse songeur… Nous avions déjà vu des montres incorporant de la rouille du Titanic chez Romain Jerome, des feuilles de tabac chez Hublot… Mais aujourd’hui, la maison suisse nous propose une montre dotée d’un cadran réalisé à partir d’une pierre de météorite vieille de plusieurs millions d’années… Pas moins. Cette montre dont le prix n’a pas encore été communiqué pourrait être vendue selon plusieurs voix autour de 20 000 euros pour le modèle en or rose. Le savoir-faire horloger reste toujours une composante très marquée de cette montre : le modèle propose un calendrier perpétuel ainsi que l’affichage des phases de la lune (le demi-cadran avec les nuages sur la moitié inférieure de la Calendar).

À bon entendeur

montre Audemars-Piguet acoustics
 
Pour terminer, une « concept watch » signé Audemars Piguet, une montre tourbillon surprenante, plutôt stylée, presque tendance, mais que vous ne risquez pas de voir au poignet du premier venu ! Ce sont 8 années de travail qui se cachent derrière le boîtier de ce garde-temps, un travail fou qui a permis aux équipes de la manufacture de revisiter une complication horlogère, la répétition minute car, oui, la « Royal Oak Concept Acoustic Research » est une montre à sonnerie ! La promesse est là, une meilleure qualité de son et une meilleure intensité sonore grâce à un travail rigoureux réalisé avec l’école polytechnique de Lausanne, un professeur de conservatoire… Bref, pour vraiment juger ce modèle, il faudra pouvoir l’écouter. À partir du 19 janvier et de l’ouverture des portes de l’un des salons horlogers les plus prestigieux au monde !

Toutes les infos sur le Salon International de la Haute Horlogerie à Genève sont ici.

Avec notre partenaire Magmontres.

Dans la même catégorie