Le bilan de santé de… Booba

Non, le mauvais garçon du rap français ne passe pas uniquement son temps à clasher ses camarades avec un humour de cours de récré, il crée aussi des vêtements et du parfum pour sa marque Ünkut, et dort huit heures par nuit.

Taille ?
1,92 mètre.

Poids ?
100 kilos.

Tension ?
Aucune idée, 
mais certainement 
parfaite.

Extraits du bilan de santé de Booba, paru dans Lui n°13, en kiosque.

Rythme cardiaque ?
Celui d’un sportif.

La dernière fois que vous avez consulté un médecin ? Pourquoi ?
Ça doit faire deux ans, c’était pour une angine.

Combien de cigarettes par jour ?
C’est vraiment occasionnel. Depuis que je suis jeune, je suis un fumeur festif.

Combien de verres d’alcool par semaine ?
Je ne bois quasiment que quand je sors. Avec trois verres de Jack Daniel’s sec, c’est bon, je suis bien. Après quatre ou cinq, ça commence à être critique.

Combien de sorties par semaine ?
Une, voire pas du tout. Je n’ai pas que ça à foutre. Je suis déjà sorti jusqu’à quatre-cinq fois par semaine, mais je suis passé à autre chose. Quand je vais en club, je regarde les autres danser. Je suis un bringueur passif, on croit que je me fais chier mais non, je passe du bon temps.

(…)

Quel(s) sport(s) pratiquez-vous ? À quel rythme ? Depuis combien de temps ?
J’ai commencé tout petit, notamment les arts martiaux : judo, karaté, boxe thaïe, boxe anglaise… Je suis fan de basket mais je ne suis pas doué, et je suis nul en foot. Comme j’aime bien gagner, du coup ça ne m’intéresse pas. Aujourd’hui je fais 
de la muscu et de la boxe thaï cinq fois par semaine, une heure trente. Quand je suis à Paris, je m’entraîne au club 50 Foch avec l’ancien champion du monde de la discipline Abdoulaye Fadiga. Ça me fait du bien. 
Si je m’arrête, je me sens fébrile.

(…)

Fréquence des rapports ?
Deux fois par jour, c’est bien. Mais ça dépend des périodes.

Nombres de partenaires depuis votre première fois ?
Si je réponds par le signe « infini », vous voyez ?

Prenez-vous des psychotropes ? Légaux ou illégaux.
De la « beu » de temps en temps. Sinon, en général, je suis plutôt contre les médicaments. Je me dis que si j’y habitue mon corps, il ne se renforce pas. En même temps, c’est facile pour moi : je ne suis jamais malade.

Prenez-vous des compléments alimentaires ?
Des protéines et 
du jus d’orange.

Routine de soin ?
Je me taille la barbe, je me rase le crâne et je mets une crème Avène très légère.

(…)

La partie du corps qui vous fait le plus souffrir ?
Aucune. Je ne souffre de rien, je n’ai même pas encore d’arthrose.

Celle qui vous fait le plus de bien ?
Mon cerveau. C’est lui qui contrôle tout, et j’essaie de faire en sorte qu’il contrôle bien. Je crois que ça va. Il y a pire.

Pour le diagnostic, c’est page suivante !

1 2

Dans la même catégorie