Le bilan de santé de Jérémie Renier

 
Flic enragé dans Waste Land, le nouveau thriller cru de Pieter Van Hees, l’acteur belge s’est calmé deux minutes pour passer au crible son hygiène de vie. Le détecteur de mensonge a bien réagi.

Extrait du bilan de santé de Jérémie Renier, paru dans le Lui 16, actuellement en kiosque.

Taille ?
1,74 m, malheureusement. Non pas parce que je complexe, mais parce que les gens grands 
m’impressionnent.

Poids ?
C’est très variable en fonction des films. En ce moment je pèse 66 kg, mais j’ai beaucoup joué avec mon poids. Le pire que j’ai fait, c’est 50 kg pour Le Silence de Lorna, des frères Dardenne, et 80 pour Possession, d’Éric Guirado. 30 kg de variation.

Tension ?
Bonne, je crois. Il faut demander à mon médecin des assurances.

(…)

La dernière fois que vous avez consulté un médecin ? Pourquoi ?
Je n’y vais jamais. Il faut que je sois vraiment malade. Tout ce que je peux vous dire, c’est que, d’après ma femme, quand ça arrive, ça prend beaucoup de place !

Combien de cigarettes par jour ?
Généralement, je fume quand je picole. Je peux ne pas fumer pendant trois jours comme je peux fumer tous les jours… Dans Le Silence de Lorna, comme je ne mangeais plus, je fumais beaucoup. En revanche, je ne supporte pas les gens qui « ne fument pas », mais qui veulent toujours fumer sur les clopes des autres. Donc j’achète mes cigarettes.

Combien de verres d’alcool par semaine ?
Ça dépend où je me trouve et surtout avec qui. Jeune, je buvais pour être ivre, mais aujourd’hui en plus j’aime les alcools ! J’ai un ami caviste que je passe voir souvent. Ce qui est génial, c’est qu’il sort des cartes topographiques et raconte les histoires des cépages et des vignerons.

Quel(s) sport(s) pratiquez-vous ? À quel rythme ? Depuis combien de temps ?
Le sport accoudé à un bar ça compte ? Sinon, j’ai fait beaucoup de sports différents : de l’athlétisme, du karaté… mais ma passion, c’est l’escalade.
 

 
(…)

À jour dans vos vaccins ?
J’espère, je suis parti au Laos il n’y a pas très longtemps.

Combien de sorties par semaine ?
Peu quand je suis chez moi, ce sont plutôt les amis qui passent à la maison. Mais j’aime faire la fête quand je viens à Paris, sans enfant et sans femme.

Fréquence des rapports ?
Chaud lapin, chaud devant !

Pratiques à risques ?
Je pousse toujours un peu le risque. J’ai fait pas mal de conneries jusqu’à me faire mal. En vieillissant, je suis plus sage.

Nombre de partenaires depuis votre première fois ?
À plusieurs chiffres.

Prenez-vous des psychotropes ? Légaux ou illégaux.
Les deux tant que ça reste rare et pour des moments particuliers.

Des allergies ?
Aux acariens et à la poussière. C’est une tannée quand je tourne un film d’époque.

Des problèmes de cheveux ?
Je vieillis, mais mon père à une bonne tignasse, j’espère qu’il me l’a léguée.

Des cicatrices ?
Beaucoup, notamment 18 agrafes dont j’ai hérité suite à une chute d’une falaise en snowboard hors piste.

La partie du corps qui vous fait le plus souffrir ?
Mon cerveau. J’ai un problème de mémoire, notamment quand il s’agit de prénoms, ça me met dans des situations catastrophiques.

Celle qui vous fait le plus de bien ?
Le prolongement de moi-même : ma femme.

Page suivante, notre diagnostic et sa prescription !

1 2

Dans la même catégorie