S’habiller pour un mariage en 5 minutes chrono

Ne ratez pas votre look le jour de votre mariage… ou de celui de votre best buddy ever.

Pas toujours facile de s’habiller pour un mariage, que ce soit celui où on va dire « Oui » à la femme de sa vie ou celui de son meilleur pote où, sait-on jamais, on pourrait rencontrer la sienne. Heureusement, Lui a quelques atouts dans sa manche. On révise ses classiques !

Juste quand vous pensiez être débarrassé des mariages de l’été, voilà que Christian et Josiane ont décidé de convoler en juste noces, (comme plus personne ne l’écrit, sauf eux sur leur faire-part). Ou bien un coup de folie pendant vos vacances dans les Cyclades (ou au retour face à votre feuille d’impôts) vous a poussé à demander la main de votre belle et vous avez prévu de passer devant le maire illico, remettant le grand barouf à l’Église devant les cousins à l’été prochain… Pas de panique : Lui récapitule pour vous les 5 astuces à connaître absolument avant de s’habiller pour un mariage. Surtout si vous avez l’intention d’y pécho.

Commencez droit au but

Première astuce, on commence par le plus difficile. C’est-à-dire les chaussures. C’est le premier truc que les filles regardent et le détail qui fait tout. Choisissez bien votre costume et mal vos baskets (déjà si vous avez choisi des baskets, c’est mal barré) : vous aurez l’air d’un épouvantail égaré au pays du chic. Pas facile de s’y retrouver, mais pour ça vous pouvez bien sûr potasser vos bases grâce à cette infographie de Jamais Vulgaire ou, plus efficace et « straight to the point », à l’aide de ce super guide concocté par les maîtres en la matière (Berluti, pas moins). (Nous on a opté pour les Lorenzo patinées mais surtout, écoutez votre goût et votre style intérieur !)

Deuxième astuce : épluchez en ligne les guides de mariage (comme on l’a fait avec Berluti pour les chaussures donc) car, une fois éliminés les trucs trop formels ou autres ensembles queue-de-pie/haut de forme (qui reviendront sans doute à la mode un jour ou l’autre, mais pas cette année), vous trouverez plus d’une inspiration en matière de marques/silhouettes/couleur.

Dans le genre, on peut donc forcément consulter Lui (ici ou ), mais aussi GQ (qui a consacré tout un dossier à la question au bout de ce lien), Bonne Gueule ou Very Good Lord. Ou tout simplement Amazon : il y a de la ressource chic et pas chère. Enfin, le site du Salon du Mariage liste un nombre impressionnant de partenaires et marques. Le risque n’est pas de manquer d’infos, mais plutôt de s’en sentir un peu noyé (si c’est le cas, ne paniquez pas et poursuivez simplement votre lecture… !)

La cerise du gâteau

Troisième conseil, sans doute le plus important : l’accessoire. Le petit plus. Le truc qui vous fait passer instantanément du mec classe au mec high level et Legend… Wait for it… Dary ! Dans la série des petits riens qui font un grand tout, sachez que vous ne pourrez jamais vous tromper avec des boutons de manchette Paul Smith, une pochette pliée en pointe, ou bien sûr une cravate cow-boy achetée sur C Discount. Attendez, non, pas la cravate texane en fait. Visez plutôt le chapeau, à condition qu’il ait un sens (c’est-à-dire s’il fait vraiment chaud ou qu’il risque réellement de pleuvoir) et si, et seulement si, vous vous sentez à l’aise avec un couvre-chef couvrant votre chef. Rien de tel que les règles de savoir-vivre du Parisian Gentleman pour vous habituer doucement si tel n’est pas encore le cas.

Quatrième conseil, la cravate : en avoir ou pas ? Là-dessus, nous serons intransigeants : en avoir ! Franchement, les filles adorent… Certes, toutes n’adhèrent pas forcément au look employé de bureau et la cravate peut en rebuter certaines (sans non plus les dégoûter, croyez-nous !)… Mais là c’est un mariage et vous avez le droit, alors quel que soit votre look quotidien, foncez ! Règle à retenir : large comme le revers de la veste (si vous avez opté pour le blouson, évitez la cravate hein), dans un ton plus sombre que la chemise et en nœud Windsor (révisez ici vos nœuds de cravate en cas de doute). Lui vous donnait déjà quelques conseils sur le costard-cravate l’été dernier mais, si vous êtes vraiment pressé, révisez au minimum les 24 règles d’élégance de L’Homme Simple.

Last but not least : le chic c’est dans la tête. Enfin, c’est d’abord dans la tête. Restez classe toujours, partout, tout le temps. Ça ne veut pas dire qu’on vous interdit de boire (avec modération naturellement) ou participer à la danse des canards si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, ni qu’on va vous empêcher de saucer votre assiette (encore que…). C’est juste qu’il faut vous rappeler que vous êtes un gentleman. C’est le moment ou jamais de pratiquer à fond les codes du chic masculin sans vous poser de questions. Oui, tenez la porte aux filles parce que vous les laissez passer devant. Oui, intéressez-vous aux autres, tous les autres et toutes les autres, en faisant preuve d’esprit et jamais de grossièreté si l’un des invités à votre table vous épuise par sa conversation. Ne demandez pas si l’on vous « accordera cette danse », on n’est plus au XIX° siècle, mais offrez-en si le cœur vous en dit. Personne ne vous en voudra de faire danser une jolie fille à un mariage, même avec un soupçon de maladresse. Et ne vous offusquez pas d’un refus. Ça arrive et elle peut-être juste en train de parler à sa copine perdue de vue depuis dix ans.

Et le lendemain, quand vous rentrerez chez vous un peu vrac et légèrement froissé, laissez passer deux jours avant d’envoyer votre message au numéro collecté. Ou mieux encore, si vous avez fait chou blanc, rallumez ce bon vieux Tinder et swipez comme le type ultra-sexy que vous aurez été tout le week-end. En gros, tâchez surtout de garde toujours le goût du chic. Dans le pire des cas, ça fera toujours plaisir à votre maman.

Dans la même catégorie