Cartier s’envole avec son nouveau nectar

En collaboration avec Cartier.

Avec L’Envol, Cartier fait décoller les hommes prêts à se dépasser

En 1904, Louis Cartier créait une montre-bracelet pour son ami Alberto Santos-Dumont, le pionnier de l’aviation qui 2 ans plus tard inaugurerait le tout premier record homologué de la discipline, avec un vol sur 200 mètres à la vitesse de 4&,3 km/h (et qui s’était plain auprès de l’horloger de sa difficulté à consulter une montre-gousset une fois propulsé dans le ciel).

Ce n’est donc pas un hasard si, un peu plus d’un siècle plus tard, la Maison de luxe conçoit un nectar, L’Envol, à destination de tous les hommes désireux de se dépasser. Inspirée par l’hydromel, la mythique boisson des dieux de l’Olympe, la senteur où dominent, aux côtés des notes miellées, le bois de gaïac et le musc vaporeux, s’adresse aux passionnés et hédonistes désireux de tutoyer le ciel : l’élixir devrait toucher les aventuriers urbains et esprits nomades du XXI° siècle qui ne veulent pas attendre plus longtemps avant de réaliser leurs rêves.

Conçu par Mathilde Laurent, l’un des « nez » les plus innovants du monde depuis son arrivée au sein de la marque fondée en 1847, L’Envol est un parfum aux fragrances très contrastée qu’il serait complexe, et dommage, de réduire à une étiquette. Les émotions qu’il suscite sont là pour parler à sa place.

Plus proche de l’ampoule encapsulée sous un dôme de verre que du flacon traditionnel, l’objet lui-même, issu de la verrerie traditionnelle et rechargeable à loisir, honore pleinement cette fragrance pleine de nuances, véritable substance active qui réveille les envies comme les désirs, et surtout l’audace de les mener à bien. Êtes-vous prêt à léviter ?

Cartier

© Cartier

Disponible en versions 50, 80 ou 100 ml, la nouvelle eau de parfum masculine de Cartier d’ores et déjà en vente en boutiques spécialisées ou bien sûr sur le site de l’ultra-chic joaillier à partir de 76,50 €.

Dans la même catégorie