De Stromae à Mosaert, la musique à la mode

Mixité géométrique
Les motifs géométriques, le graphisme quadrillé et la perspective isométrique donnent au premier abord un ton hyper carré, presque monacal, vite balancé par le choix ultra vivant du thème : la wax africaine. L’inspiration, qui puise sa source en Afrique de l’Ouest, n’est pas anodine. « Le tissus wax africain mélangé avec des coupes anglaises était mon idée de départ, car j’ai le sentiment que la mixité est la réalité d’aujourd’hui » précise l’artiste, avant d’ajouter : « s’il y a une chose à tirer de ce gros mélange, c’est justement dans la création. L’Afrique, c’est peut-être à cause de mes origines… C’est peut-être une façon de renouer avec qui je suis : ni Rwandais, pas totalement Bruxellois mais en même temps, un peu des deux à la fois », confesse le métis au regard perçant.
 

Stromae Mosaert mode capsule

Polo en coton piqué, 90 € © Benjamin Brolet et Antoine Melis

Avec la mixité pour mot d’ordre, Mosaert affirme l’envie que les modèles puissent voyager aussi bien de l’homme à la femme que de la jeunesse au grand-père. Si vous étiez l’un des nombreux heureux à être allés écouter Stromae chanter les tubes du deuxième album sur la scène de Bercy la semaine dernière, vous avez alors déjà un aperçu de la collection, puisque les musiciens portaient les cardigans issus de cette capsule.
 

Stromae Mosaert mode capsule

Cardigan, 100 % coton, 148 € © Benjamin Brolet et Antoine Melis

La collection est disponible à partir d’aujourd’hui, jeudi 04 décembre sur le site de Mosaert, chez Colette à Paris ainsi que chez ses acolytes à Bruxelles chez Hunting and Collecting et Van Ravenstein, à Amsterdam.

1 2

Dans la même catégorie