Atelier de la Venise Normande : Quand 3 jeunes entrepreneurs relancent le jean Made in France

Toile selvedge italienne, pièces numérotées, montage impeccable…

Pour 25 euros, le contributeur recevait un porte carte (une soixantaine de ventes au total) ; pour 50 euros, une ceinture (une quarantaine de ventes) et pour 150 euros, le fameux jean (aux alentours de 140 ventes). L’objectif initial était de récolter 8 000 euros afin de lancer la production des 100 premiers jeans numérotés. Objectif plus qu’atteint, puisque 25 735 euros ont été récoltés pour le projet en décembre dernier. Belle prouesse et un joli pied de nez aux jeans “made in US” et “made in Japan”, devenus de réels “must-have” pour les aficionados du denim : la marque a vendu plus dizaines de pièces aux États-Unis, en Angleterre ou au Canada…

Les ambitions d’AVN sont à la hauteur de la réussite de leur campagne de financement participatif : la marque souhaite désormais être revendue dans les magasins multimarques, notamment dans nos métropoles (Paris, Lyon) et une e-boutique vient tout juste d’ouvrir sur leur site.

Le jean est confectionné en toile selvedge italienne de 13,5 oz (c’est le grammage de la toile, standard pour cette qualité) : elle est tissée sur d’anciennes machines plus lentes que les machines actuelles mais qui produisent un tissu bien plus résistant que les toiles standards. Pour la petite histoire, les machines produisant le fameux denim selvedge tant recherchés ont presque toutes été vendues aux Japonais il y a quelques dizaines d’années, quand les marques américaines et européennes ont voulu produire plus vite et sur des machines neuves pour répondre à la demande croissante. Aujourd’hui les Japonais en plus du savoir-faire, possèdent donc la plupart des vieilles machines, faisant la meilleure toile de jean.
 

Jean fabriqué en France AVN

© AVN

Ce sont d’ailleurs les Japonais et les Italiens qui sont les plus gros producteurs de ce type de toile. Celle utilisée pour les jeans AVN provient de l’usine Candidiani, à Milan. L’équipe a cherché durant de longs mois la matière idéale pour son produit. Les patchs des jeans, les portes-cartes et les ceintures sont eux en cuir végétal et proviennent d’une usine historique de Haute Normandie, Cuir de Vaudreuil.

Les jeans fabriqués en France « Atelier Venise Normande » sont de véritables objets de collection : toile et cuir de grande qualité, pièce numérotées, montage impeccable. Ce jeune entrepreneur le dit lui-même : son intérêt pour le jean “a grandi au fur et à mesure des études, au fil des des rencontres et des discussions (…) cette pièce historique est devenue un sujet de discussion et de débat entre quelques amis”. Cette passion, cet intérêt auront permis de proposer un produit à la fois authentique et classique. À l’heure où la plupart des grandes marques de jeans produisent dans des conditions plus qu’opaques, ce défi – en parti réalisé – remet en perspective les problématiques et les enjeux liés au made in France.

La clé du projet « made in France » d’Olivier et ses amis, c’est d’avoir eu dès le départ un projet concret à appliquer. Et si les embûches sont bien présentes pour les jeunes entrepreneurs, surtout en temps de “crise”, les beaux débuts d’AVN rappellent à qui veut l’entendre qu’il est toujours possible de soutenir l’économie locale et les emplois non délocalisables. Olivier Le Bas aime de son côté mettre en valeur les “gains logistiques” et les “superbes relations humaines que nous construisons avec nos usines partenaires”.
 

Porte-cartes cuir AVN

Le Porte-Cartes Atelier Venise Normande © AVN

Attention toutefois : le Made in France est une belle aventure pour AVN mais ce n’est hélas pas le cas pour toutes les marques que vous trouverez. Si cette façon de produire est une bonne idée pour les produits de haute-confection, c’est nettement moins le cas pour des pièces plus basiques. Vous ne seriez probablement pas prêts à payer 80 euros un t-shirt en coton, simplement parce qu’il est fait en France…

Retrouvez l’Atelier de la Venise Normande sur le Net ici.

Ou retrouvez la Team Be What You Wear sur « le blog qui ne prend pas la mode au sérieux, mais très au sérieux ceux qui la font », ici.

1 2

Dans la même catégorie