Nintendo Switch. Le jeu en solo ou à plusieurs

Si elle ne sort qu’en mars prochain, la Nintendo Switch en a montré un peu plus hier au Grand Palais à Paris. Innovations, exclusivités et une bonne dose de fun résume assez bien la petite dernière de la firme japonaise. Après avoir mis les mains dessus, Lui.fr vous livre son avis.

Dans la course à la puissance, Nintendo a depuis plusieurs années laissé ses concurrents s’étriper. Un choix important pour la société qui a préféré miser sur l’innovation. Sans cesse à la recherche d’une nouvelle manière de jouer, de repousser les limites qu’offrent les jeux vidéo. La société a connu de grands changements éditoriaux depuis le début du XXIe siècle. L’arrivée de la Wii en 2006 en est le meilleur exemple. Énorme succès mondial, pourtant il semblerait que Nintendo ait perdu ses « gamers » au détriment d’un public bien plus large.

La Nintendo Switch est censée ramener ces joueurs perdus, tout en séduisant le grand public. On retrouve dans cette machine le côté ludique et innovant de la Wii, la portabilité de la Wii U, et bien sûr des franchises qui ont fait le succès de la firme. Les premières impressions que donne cette nouvelle console sont très bonnes. Nintendo joue sur un tableau qui manque cruellement depuis quelques années : le jeu en multijoueurs local. Il suffit de faire une partie de Mario Kart avec ses amis dans une même pièce pour comprendre la pleine mesure du mot « fun ». Les titres qui accompagnent la sortie de la Switch sont séduisants, à l’image du très attendu Zelda Breath of the Wild ou le prochain Super Mario Odyssey. Seul le temps nous dira si Nintendo étoffera son catalogue de « bonnes licences », qui manque cruellement à la Wii U.

La Switch se définit par son nom même. Mi-console de salon, mi-console portable. Le design de la console se veut minimaliste. Un écran tactile, deux joypads et la promesse de pouvoir jouer n’importent où à ses jeux préférés. Si l’écran affichant une qualité de 720p laisse de bonnes impressions, la durée de la batterie, elle, ne convainc pas pour le moment. De  » 2h30 à 6 heures » selon l’utilisation. De même que le prix annoncé, 349,99€, lors de sa sortie.

La Nintendo Switch est clairement un bol d’air frais dans le paysage vidéo ludique. La firme japonaise fait preuve de courage en expérimentant une nouvelle manière d’appréhender le jeu vidéo. On souhaite à cette dernière de ne pas suivre le chemin de la Wii U qui fût pour beaucoup une très grande déception… Rendez-vous donc le 3 mars pour arpenter les grandes plaines d’Hyrule et se faire un réel avis sur la petite nouvelle.

Dans la même catégorie