Phantom chez Devialet : l’ampli sans fil le plus classe du monde ?

Si les prétentions de meilleur Sound System au monde de l’ampli Phantom de Devialet sont exagérées, pour une fois, la notion de révolution n’est pas usurpée. L’implosive Sound Center Phantom de la maison française Devialet est bel et bien un concentré d’innovations, un produit inaugurant une conception unique.

Pour Pierre-Emmanuel Calmel, directeur technique et cofondateur de Devialet, « Phantom, est un produit qui ne devrait pas exister. Il a fallu réaliser des miracles sur chaque millimètre carré, condenser le meilleur ampli du monde et la meilleur enceinte, résoudre les problèmes de puissance et d’échauffement ». D’abord, on se dit que les fondateurs de la maison crânent un peu… et puis, les premiers sons jaillissent du nouveau « jouet ». Foin de la prouesse technologique, la qualité du son est renversante. La technologie SAM (Speaker Active Matching) Processing et le HBI (Heart Bass Implosion) constituent les deux innovations majeures de Phantom. Le SAM traite le signal qui permet de s’adapter aux caractéristiques du haut-parleur et de sa charge acoustique pour obtenir un alignement exact entre le signal sonore enregistré et l’onde de pression acoustique, qui parvient aux oreilles de l’auditeur. Il est calculé par le processeur se trouvant en amont du DAC (convertisseur numérique-analogique) et de la section d’amplification de puissance.
 

Enceinte Phantom Devialet

© Devialet

Le HBI repose sur une enceinte close offrant un volume de six litres, capable de supporter une pression d’air vingt fois supérieure à celle que l’on trouve dans une enceinte traditionnelle, soit 105 dB SP. Pour parvenir à ces résultats, maison Devialet a collaboré avec des ingénieurs venus de l’industrie automobile, spécialisés dans les pompes à injection, dans la modélisation de la déformation des matériaux et dans l’assemblage de dispositifs sous haute pression. Mais aussi des experts en micromécanique, spécialisés dans la conception et la fabrication de pièces de métal de haute précision pour l’industrie horlogère. Phantom ne contient aucun câble. Il est simplement relié en Wifi, Ethernet ou CPL à la source de la musique (lecteur de CD, baladeur numérique, smartphone, etc.) Pour assurer l’étanchéité du système, le joint est compressé par une force de plus d’une tonne. Il peut être utilisé seul, par deux, par quatre ou par huit. La coque est réalisée dans le Val-de-Loire, la flasque en acier par Guy Degrenne.

Conçu par Devialet, l’enceinte « Phantomatique » est fabriqué en France : 95 % de la valeur ajoutée provient de l’Hexagone. « La conception et la fabrication française sont un gage de rapidité de développement et de fiabilité du produit fini », explique Quentin Sannié, PDG de la maison. « Nous avons développés nos propres lignes de production pour les haut-parleurs en aluminium », à l’usine de Châtelet-en-Brie (Seine-et-Marne) près de Fontainebleau. Avec une capacité de production d’un système toutes les deux minutes, « l’objectif est de vendre 2 500 Phantom par mois », reconnaît le PDG.

Vendu à partir de 1 690 €, Phantom propose un accès plus « facile » à l’excellence en matière de son. Exclusif.
Maison Devialet – 126 rue Réaumur 75002 Paris – t/01 44 88 27 26 ou Devialet.com

Dans la même catégorie