SOUS LE CAPOT

La Fondation Cartier présente depuis jeudi Autophoto, de 1900 à nos jours, une exposition sur le thème de l’automobile et de la photo, comme son nom l’indique. À voir jusqu’au 24 septembre. 

Figer le temps, défier les distances : c’est ce que propose l’expo « Autophoto » qui se déroule à la Fondation Cartier du 20 avril au 24 septembre. Cette retrospective « consacrée aux relations entre la photographie et l’automobile » invite à « découvrir les multiples facettes de l’univers automobile – esthétiques, sociales, industrielles, environnementales – à travers plus de 450 oeuvres du début du XXe siècle à nos jours », précise l’exposant.

La photographie et l’automobile ont révolutionné notre manière de concevoir « l’espace-temps »

À cette occasion, la Fondation accueille les oeuvres d’une centaine de photographes « historiques et contemporains ». Jacques Henri Lartigue, William Eggleston et Lee Friedlander figurent parmi eux. Explorer « différentes possibilités esthétiques qu’offre l’automobile », voici l’idée. « Jeux de cadrage et de lumières » sauront susciter l’intérêt, voir l’émerveillement, des visiteurs.

Toutes deux inventées au XIXe siècle, la photographie et l’automobile ont révolutionné notre manière de concevoir « l’espace-temps ». La Fondation Cartier leur rend hommage jusqu’à la rentrée.

William Eggleston, série "Los Alamos", 1965-1968.

William Eggleston, série « Los Alamos », 1965-1968.

Valérie Belin, "Sans titre", 2002.

Valérie Belin, « Sans titre », 2002.

Luciano Rigolini, "Tribute to Giorgio de Chirico", 2017.

Luciano Rigolini, « Tribute to Giorgio de Chirico », 2017.

Malick Sidibé, "Taximan avec voiture", 1970.

Malick Sidibé, « Taximan avec voiture », 1970.

Autophoto, de 1900 à nos jours, jusqu’au 24 septembre, Fondation Cartier pour l’art contemporain. Renseignements, ici

 

 

Dans la même catégorie