UN VERRE PAS TARD ? DU CUL, DE LA POÉSIE ET DE LA POLITIQUE.

Du cul, de la poésie, de la politique, voire les trois ensembles : le programme du mois de mars.

Par Alexis Chenu. Paru dans Lui magazine, n°26.

BUVETTE POLITICARDE

RPR
Habitué aux relans 80, le patron du Pile ou face à Pigalle ouvre un troisième bar dans le quartier de Charonne, cette fois en dédicace aux années Chichi. Pas d’affiche sur les murs comme au Farago (11, cour des Petites-Écuries, Paris 10) mais une surprise aux toilettes avec en bande-son l’un des fameux débats du patron du RPR humiliant un Laurent Fabius aux abois. Minus mais léché, le Repaire de Charonne (son nom complet) placarde son comptoir de plexiglas, et son plafond de miroirs teintés et d’effets graphiques imaginés par les talentueux Otso. Et pour célébrer la messe 80, une liste de cocktails efficaces descendre le Propser brûlé (whisky, pomme, épices) et des vieux standards de l’époque – Voulzy, Souchon, Sardou ou Paradis.

114, rue de Charonne, Paris 11. Tous les soirs jusqu’à 2 heures

RPR - Le Repaire de Charonne

RPR – Le Repaire de Charonne

PLANQUE À COQUINERIES

BLAINE BAR

Rue Pierre Charron, les nouveaux playboys passent chercher leurs souliers chez Carvil, et peuvent finir au speakeasy du Blaine. Au 65 de la rue, repérer le vigile et pousser dans les entrailles. Ancienne remise du club du haut, ce bar à cocktails façon boudoir tamise les lumières et fait, comme à l’époque Prohibition, swinguer le bon jazz (du mardi au jeudi) sur une carte de cocktails de maestro. Excellent Old Fashioned au rhum ou Tiramisu à boire parmi les spécialités du barman, Marek. Dernier verre recommandé au fumoir et lecture imparable du catalogue des proses de la féministe Rénée Dunan. Une leçon complète sur les tarifs d’une branlette ordinaire, du baisage en levrette au gougloutage du poireau jusqu’à la pissette sur la quéquette. Vendredi et samedi soirs blindés en mode club 25-35.

65, rue Pierre Charron, Paris 8.

QG INTELLO

BAR HÔTEL SWANN

Bonne planque pour s’extraire de la faune de Pigalle, ce bar d’hôtel tient deux banquettes secrètes et une salle de canapés où se faufiler par l’arrière. Sauvant l’honneur des hôtels dédicaces, le Swann invite dans l’époque début de siècle, le propriétaire Jacques Detertre réunissant quelques trésors de ses collections, pièces de manuscrits rares, éditions originales illustrées et même l’intégrale de la Recherche condensée sur un seul panneau. Pour patienter : les Lectures de Sodome et Gomorrhe, et une liste de cocktails piquant les liqueurs de l’époque, ressortant la bière de Proust (la Chimay) et les accords tourmentés du baron Charlus.

15, rue de Constantinople, Paris 8. Tous les soirs jusqu’à 23h30.

© Best western premier le Swann, Hôtel Litteraire

© Best western premier le Swann, Hôtel Litteraire

ET AUSSI
ASSOCIATION DE BIENFAITEURS

DERSOU

Décapé jusqu’au parpaing, ce resto du 12e associe les talents d’un bartender confirmé (Amaury Guyot, déjà patron du Sherry Butt) à un chef japonais sorti des meilleures classes (Taku Sekine, ex-Ducasse, Saturne et Clown Bar). Un duo époustouflant de justesse, servant un menu 5 plats dégustation pensé en accord parfait avec les cocktails et récemment récompensé de la palme de la meilleure table de France du Fooding 2016. Meilleure place au comptoir pour le spectacle et la choré du chef. Et dans l’assiette, tout ce qu’il faut pour jouir à répétition : chou kale, huître, poire et stracciatella en descendant une vodka noisettes, sherry et bergamote ; lieu jaune à l’encre de seiche sur une tequila à l’estragon et absinthe ; kiwi et sorbet au lait accompagné d’un verre de pisco… Taxi imposé au retour.

21, rue Saint-Nicolas, Paris 12. 0981011273.

CABARET POUR ADULTES

LE CIRQUE ÉLECTRIQUE

Le Cirque Électrique plante ses caravanes rouges et son chapiteau Porte des Lilas. Déconseillé aux mômes, le spectacle puise ses inspirations dans la culture urbaine et rock, et enchaîne depuis dix ans performances cash et parfois trash. Sous le son des guitares, de bassistes à nippies, de voix andalouses et sorties des ténèbres, quelques tigresses contorsionnistes, pin-ups fakirs et punks en escarpins éblouissent la piste. C’est culoté avec le culophone – une fessée en musique aux demoiselles – les numéros de femmes oiseaux ou félines envoient au septième ciel, et les CRS en trans et jongleurs de feu font le show étonnant et drôle. En option : dînette en bord de piste et bar à bières avant et après le spectacle.
Réservation: 0954544724.

Le cirque électrique

Le cirque électrique

Dans la même catégorie