UN VERRE PAS TARD. BESTIAL.

Filles à plumes, tigresses dans le décor et poulettes coréennes, février est animal.

Par Alexis Chenu. Paru dans Lui magazine, n°22.

SANG BLEU
MATIGNON PARIS
L’affaire sentait la poisse. Entre un Berkeley bling à mort et l’infecte Nolita, l’ancienne Villa Barclay, était condamnée à mort. En sauveur, Gilbert Costes reprend l’adresse en 2010, dresse nappes blanches en terrasse et monte un restaurant signé Jacques Garcia, concentré de Russes et belles Américaines à table, service en nœud pap’ classe dans l’esprit de la maison. Nouveauté de la saison, le club du sous-sol, accessible seulement sur carton, s’agrandit et change de tête, le décorateur Charles Tassin rejouant l’ambiance Bal du siècle, jeunes filles en chair et tigresses dans le décor. Le monde entier danse ici tous les soirs et le champagne coule à flot dans l’amusement général.

3, avenue Matignon, Paris 8. Du lundi au dimanche. http://matignon-paris.com/

© Roberto Badin - Le Matignon

© Roberto Badin – Le Matignon

« PROXOMITÉ »
HÉRO
Au milieu des putes de la rue Saint-Denis, voisin d’un sex-shop faisant de la résistance, la dernière adresse de l’équipe de la Candelaria (et du Glass et du Mary Céleste) fait rappliquer, New York, Paris, Berlin, Sydney, plus tous les branchés coréens qui viennent soigner le mal du pays. Sur deux niveaux, un mix improbable et réussi de kitsch, de chic, de street, sur fond de hip-hop et de soul U.S., avec comptoir à manger à l’entrée et tablettes à l’étage. Démarrage en shot de Soju, imparable, cocktail exotique ahurissants aux algues ou perles de tapioca et en cuisine le bon kimchi fermenté, des buns merveilleux, du poulet épicé frit pimenté, le tout à partager.

289, rue Saint-Denis, Paris 2. Du mardi au dimanche. http://www.quixotic-projects.com/venue/hero

© Héro Paris

© Héro Paris

PANAMÉEN
LE LIDO
Outre le prélude de salle des fêtes, le nouveau spectacle du Lido réconcilierait presque avec les revues parisiennes. Bien lancé sur une sortie à plumes, Paris Merveilles s’offre un décor en images numériques féériques, dégote les plus belles danseuses de Paris et une chanteuse, mix de Pink et d’Amy Winehouse, élevant plutôt bien le niveau. Outre les classiques bien rodés, le nouveau Lido ose plus, s’invite sous les jupes des filles, sort des numéros de dominatrices réveillant tout le troisième âge, et des tableaux hommages à Paris époustouflants. Raté en revanche, le final en bouquets de fleurs.
116, avenue des Champs-Elysées, Paris 8. http://www.lido.fr/

© Lido Paris

© Lido Paris

UN PEU PLUS PRÈS
LES ÉTOILES
Ancien cabaret d’avant-guerre paumé dans le faubourg Saint- Denis, le théâtre des Étoiles rouvrait l’année dernière en salle de spectacle, Franck Bompani, Vincent Le Gall et Addy Baktiar (Faust, Showcase) à la manœuvre. Bien relifté, l’endroit pose une scène miniature pour les concerts privés, un balcon où se poser et tout le toutim pour faire danser.
61, rue du Château d’eau, Paris 10. http://etoiles.paris/

© Les Étoiles Paris

© Les Étoiles Paris

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. 

Dans la même catégorie