JENLAIN. LA RÉGULIÈRE

Fermez les yeux. Elle est Française. Elle est fraîche. La condensation perle sur son épaule. Attrapez-la. La Jenlain ne vous décevra pas. Comme bière de garde, le nectar de la brasserie Duyck a passé tous les grades. Parce que vous l’aimez mais qu’elle veut vous surprendre, en 2017, elle revient toujours artisanale et plus indépendante que jamais. De toutes, elle saura se démarquer, pas question pour la maison de vous abandonner. Dans cette nouvelle offre repensée, le fond on a gardé – une fermentation haute, non pasteurisée – la forme on a améliorée – épaule abaissée, col élancé et liège muselé. Un produit d’une telle qualité ça n’a pas de prix mais ça a un coût. Un coût revu à la hausse, 25%, mais qu’est-ce ? Facile, on se laisse tenter. Prenez la Jenlain ambrée. Coquine, sous sa robe cuivrée, elle dégaine des arômes de fruits cuits et de caramel.

« Épaule abaissée, col élancé et liège muselé »

Oui, elle donne envie. Envie de la retourner, la fouetter, car en plus, en cuisine elle se dévoile véritable alliée. La Jenlain est une de celle que l’on veut chouchouter car elle porte avec elle l’histoire d’une famille soudée. Vous l’apprenez ? Raymond Duyck passe à son fils Mathieu, les rennes cette année. Le secret est perpétré, nous sommes sauvés. Tout cela pour se rappeler que derrière cette bouteille champenoise, des hommes et des femmes travaillent à étancher notre soif, en toute simplicité et sans se faire mousser.

 

Jenlain Ambrée, Jenlain Blonde, Jenlain Or

Jenlain Ambrée, Jenlain Blonde, Jenlain Or

Plus d’information sur le site officiel de la brasserie.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Dans la même catégorie