The Dø secoue son style

Six ans après le succès de leur premier album (A Mouthful), The Dø revient avec Shake Shook Shaken, un troisième album qui a déjà séduit et secoué les internautes : sorti lundi, il se classe déjà numéro 1 des téléchargements sur ITunes.

« Seuls tous les deux en studio pendant des mois et des mois, par moments on se tourne un peu vers le ciel… »

Pour composer, le groupe s’est enfermé pendant près d’un an dans un château d’eau du XVIIIe siècle en rase campagne. Coupés du monde extérieur, Olivia Merilahti et Dan Levy se sont imposés une nouvelle discipline artistique : aucun instrument acoustique ou presque… mais seulement un ordinateur et un clavier. Une démarche faussement minimaliste car en réalité Shake Shook Shaken est un cocktail musical florissant qui réunit tout ce qui nous fait vibrer dans les musiques actuelles : du groove, du rock, de la pop, de l’électro, et une orchestration symphonique portée avec grâce par la voix lumineuse d’Olivia Merilahti. Une expérience vécue comme un combat…
 

© Alice Moitié

© Alice Moitié

Mais The Dø a bien fait de ne pas baisser les armes. Le duo en ressort plus audacieux, plus avant-gardiste et plus fort. Rencontre avec ces guerriers des temps modernes.

Lui. Shake Shook Shaken est radicalement différent des autres albums, vous vouliez surprendre ?
Olivia Merilahti :
On veut se surprendre l’un l’autre, ça a toujours été notre obsession avec Dan. C’est comme ça qu’on avance. On ne veut pas forcément surprendre le public, ce sont des considérations qui viennent plus tard. J’ai l’impression que l’on a quand même suivi notre chemin. Après, le public nous suit ou ne nous suit pas, mais je pense que ça ne va pas le perturber, même s’il s’attend à quelque chose de différent.

Bannir les instruments acoustiques, c’était un défi ?
Olivia Merilahti :
On a essayé de rajouter de vrais instruments au début, mais ça ne « matchait » pas. On a gardé une prise de batterie sur un morceau qui allait bien, car il y a de la guitare, mais le côté hybride était difficile à gérer. Ce choix de composer avec un laptop et un clavier, c’était quelque chose qu’on avait dans les oreilles. Il fallait qu’on suive cette vision auditive là. Je pense qu’on avait tellement exploré les instruments traditionnels acoustiques auparavant qu’il fallait passer à autre chose.

Même ta voix est un peu différente que sur les autres albums ?
Olivia Merilahti
 : Ma voix reste chaleureuse, mais je suis allée moins chercher dans les extrêmes aigus. Du coup j’ai l’impression que c’est plus harmonieux, les mélodies sont plus agréables à chanter et plus faciles à reproduire sur scène. J’avais la conscience du live, car si en studio on peut se permettre ce qu’on veut comme acrobaties vocales, sur scène, quand on enchaîne les concerts, on fatigue plus vite. Je ne suis pas Céline Dion, je n’ai pas sa voix (Rires).
Dan Levy : On a pas de recul sur ce qu’on a fait, mais c’est vraiment nous. On n’avait juste pas envie de refaire la même chose, on a eu envie d’explorer.
 

© Alice Moitié

© Alice Moitié

Sur cet album, certains arrangements donnent une portée religieuse, presque liturgique, avec un morceau qui s’appelle « Miracles » et un autre « Omen », c’était voulu ?
Olivia Merilahti :
On voulait un album qui sonne avec des sons assez massifs et je pense que le côté religieux vient un peu de ça. « Omen », c’est un réel clin d’œil. On s’est amusé, car c’était le dernier morceau et après tout ce temps à composer, c’était vraiment pour dire « Amen », c’est fini. Je suis baptisée protestante mais ni l’un ni l’autre ne sommes religieux. Néanmoins, je pense que tous les musiciens sont à un moment inspirés par ces grands thèmes qui relèvent du sacré. Nous sommes seuls tous les deux en studio pendant des mois et des mois, et par moments on se tourne un peu vers le ciel… Parce que c’est tellement dur, c’est un peu notre traversée du désert… Donc, il y a toutes ces choses qui finissent pas nous atteindre, de près ou de loin. J’ai aussi été inspirée par des thèmes comme la culpabilité, les miracles, ces visions des tables de la loi, des commandements.

1 2

Dans la même catégorie