Vous cherchez une radio en ligne ? Notre sélection !

Vous aimez la radio, mais vous en avez marre du filet d’eau tiède qui dès le matin passe partout la même musique et raconte toujours les mêmes infos ? Vous cherchez une bonne radio en ligne, gratuite et légale évidemment ? Bonne nouvelle, on a quelques bons plans pour vous.

Les meilleures radios Internet gratuites ? Suivez le guide !

La plus innovante : radioooooooooo
 
radiooooo

Toute, toute jeune, toute toute fraîche : Radioooooooooo est âgée d’un petit mois en novembre 2014, mais la prouesse, autant technique que musicale, mérite encore son lot de bravoooooooooos. Ses concepteurs, grands collectionneurs de disques devant l’Éternel, ont fait un rêve… Et l’ont réalisé : Radioooooooooo vous fait voyager dans l’espace, et dans le temps. Cliquez sur un pays, choisissez une décennie, de 1900 à nos jours : le son du lieu et de l’époque se diffuse alors sous vos yeux ébahis et dans vos oreilles qui ne le sont pas moins ! Régalez-vous, inscrivez-vous, c’est encore en beta mais d’ores et déjà disponible, au bout de ce clic.
 
La plus perso : Musicovery
 
Musicovery
 
Avec des bébés pareils, la radio de papa peut décidément se faire du souci face aux radios en ligne… Idéale pour les matins difficiles et les soirées prolongées, Musicovery fonctionne à merveille sur abonnement, pour guère plus qu’un petit dollar par mois (soit un euro environ). Les garnements Vincent Castaignet et Frédéric Vavrille ont imaginé un système simple comme bonjour pour vous faire découvrir, encore et encore, de la musique. Le player est organisé selon 2 axes, « Dark » et « Positive » de gauche à droite, « Calm » et « Energetic » de bas en haut. Et des tonnes de titres, plus ou moins dark ou positifs, donc, plus ou moins calmes ou énergiques aussi, se baladent sur la grille. Leur couleur correspond au style (latin, blues, rock, électro…) et le curseur à droite permet de se balader dans une décennie particulière. Cliquez, et Musicovery génère automatiquement la playlist que réclame votre humeur. Avec Musicovery, vous pouvez enfin dire bye bye à votre vieux poste FM et ses tracks rebattues. C’est juste à portée de clic.
 
La plus gratuite : letournedisque.com
 
letournedisque
 
« Maison close pour beats depuis 2011 », proclame Tournedisque.com, également disponible sur l’Appstore et Google Play. Ici, pas de blabla ! « Que du son, tous les jours », s’enorgueillissent les trois poteaux à l’origine du projet, les mystérieux « Anat’, Quentin et Seb », qui précisent : « Il y aura toujours plus grand que nous, plus fort que nous, plus blindé que nous. Et ? N’oublions pas que Yannick Noah vend plus de disques que Siriusmo. On se comprend. » Et d’ajouter : « Nous sommes l’outsider qui fout des gifles à qui veut l’entendre ». Un nouveau disque chaque jour, un clic, et c’est parti. Le menu permet également de trier par genre et propose des mixs bienvenus. Imparable. C’est .
 
La plus radio : Radio Grenouille
 
radio grenouille
 
Station marseillaise, Radio Grenouille existe depuis 1981… Peu nombreuses sont les locales nées à l’époque à avoir survécu jusque là ! Et pour une fois le ton, la qualité, la diversité, la programmation n’ont rien à envier aux grande sœurs passées pro. Comme à Marseille, sur Radio Grenouille la vie est plus belle, et il fait plus beau que n’importe où ailleurs en France. Si la nuit tombée, la musique adopte volontiers des tournures expérimentales (tendance électro au sens le plus large du terme), et si le matin, elle peut avoir tendance à beaucoup parler (on aime ou pas), à l’heure de l’apéritif, elle est suffisamment grand public pour ne déplaire vraiment qu’aux grincheux. Votre pote pour les moments qui pourraient basculer dans la solitude et la grisaille. Disponible ici.

L’alternative, surtout si vous habitez déjà dans le sud : Radio Marais, webradio locale parisienne d’à peine plus d’une année d’existence, et dont on vous avait parlé ici. Bon, on sait, notre tentative de réconcilier en les associant ainsi Marseillais et Parisiens tient sans doute du beau rêve, mais c’est parce que la bonne musique adoucit les mœurs.
 

Dans la série : toujours plus de musique

La plus « On n’est pas bien, là ? » : Radio Margaritaville
 
Radio Margaritaville
 
Avec un nom pareil, on aurait été surpris que la station, fondée en 1998 par Jimmy Buffett, se caractérise par son côté stressant. Bingo : basée à Key West en Floride, cette référence en matière de Beach Music donne tout de suite envie de se trémousser sur son fauteuil, son canapé ou même son hamac. Où que l’on se trouve, on peut sentir l’odeur du poisson grillé au feu de bois et sentir au-dessus de sa tête les étoiles sous lesquelles tressaute le cœur quand cette fille à côté tourne doucement la tête vers vous. Avantage inattendu : Radio Margaritaville passe plutôt bien au bureau pour son côté dynamique (mais au casque, sinon la glandouille risque de prendre le dessus), mais meublera aussi les débuts de soirée mieux que DJ YouTube. Attention toutefois : comme son homonyme alcoolisé, Margaritaville se consomme avec modération : un excès est vite arrivé, et là on se retrouve écœuré, bien décidé à ne plus jamais y revenir. Jusqu’à la prochaine fois. À écouter ici.

Attention : choisissez bien sur la page d’accueil sous quel format (Flash, HTML 5 ou Sirius) vous souhaitez écouter cette radio. Tant que ce ne sera pas fait, inutile de cliquer sans fin en s’énervant tout seul sur le bouton Listen Now, qui ne réagira pas.
 
La plus spatiale : Intergalactic FM
 
Intergalactic FM
 
6 stations en une : Intergalactic FM regroupe en réalité Murdercapital FM (« electro and wave »), Radio Galaxia (« house and electronics »), The Garden (« Space and ambient »), Intergalactic Classix (« italo, disco and old school »), The Dream Machine (« Soundtracks and exotica ») et Radio Free Robotron (« Experimental »). Largement de quoi réjouir vos esgourdes, donc ! Quand l’une (la « Classix », pour laquelle on a un petit faible), vous proposera Ennio Morricone, Roger Miller ou Tangerine Dream, l’autre (le Robotron) invite à découvrir le mix détonnant des mystérieux Screamingsoul, intitulé « Des mutants hi fi squattent le Bureau Ovale ». On n’est pas prêt de se lasser ! À écouter ici.
 
La plus vintage : Radio Vintage, évidemment
 
Radio Vintage
 
Envie de nostalgie… Sans qu’un jingle surcompressé hurle « NOOOOOOOSTAAAAAAALGIIIIIIIIE !!! » en vous déchirant les tympans ? Ici, pas de fioritures : vous aurez du Queen, du George Michael, du « bon sang, c’est quoi ce titre déjà, je connais que ça », bien sûr du Elvis Presley, du Michael Jackson, du James Brown… Et non pas toujours les mêmes chansons en boucle toutes les trois heures ! Tout simplement sur Radiovintage.com.
 
La plus monomaniaque : au choix, Grateful Dead Radio, Jazzradio, Beatles Radio, Woodstock Radio
 
Grateful Dead Radio
 
Que dire de plus ? Sur Jazzradio, vous n’aurez que du jazz, mais absolument tous les jazz. Sur Beatles radio, 4 gars de Liverpool s’invitent chez vous à demeure. Radio Woodstock vous propulse en arrière dans le temps. Et sur Grateful Dead radio, parfois, rarement mais parfois, vous aurez droit à un titre qui n’est pas signé du groupe psychédélique, mais d’une autre formation au son extrêmement proche… Et après, ça repart sur du Grateful Dead.

Vous connaissez une super radio qu’on a oublié de mentionner ? Partagez vos bons plans dans les commentaires !

Dans la même catégorie