Hommes/Femmes : enfin un mode d’emploi ?

Tous les clichés sont-ils vrais ? En parcourant Homme/femme mode d’emploi, le dernier livre de la graphiste Yang Liu, on reste effondré par la liste sans fin des préjugés qui recouvrent les deux sexes… Et confondus devant la simplicité avec laquelle l’artiste établie à Berlin les résume, d’une image toujours binaire —l’homme d’un côté, la femme de l’autre, séparés par la pliure du livre comme deux planètes aux étoiles contraires.

« Je voulais faire le point sur ma façon d’appréhender les différences hommes/femmes ». Yang Liu

Inspirée par les pictogrammes stylisés qui ornent toutes les toilettes du monde, Yang Liu cherche à dévoiler tous ces stéréotypes sans en oublier un seul —et peut-être d’œuvrer au rapprochement des ces mondes, que séparera toujours, au choix, cette étrange manie d’aller aux toilettes à plusieurs ou cette incompréhensible passion pour le foot… « Nous vivons dans une société en perpétuelle mutation, dans laquelle la prise de conscience de la question du genre évolue à une vitesse folle », écrit l’artiste de 38 ans née à Pékin. De fait, le plus frappant dans ce livre astucieux est bien la stricte équivalence entre les préjugés touchant les hommes comme les femmes. Car si on est habitué, dans nos têtes, à concevoir les injonctions plus ou moins conscientes que doivent suivre ces dernières au cours d’une vie, celles touchant à la virilité ont été bien moins traitées…

Et pourtant, face à cette tonne d’idées reçues dévoilées en images d’une simplicité poussée à l’extrême, on peut avoir envie de s’écrier : « mais non, nous ne sommes pas tous des sauvages buveurs de bières et amateurs de levrette rapide entre deux sessions de bricolage ! ». Bon, peut-être un peu, mais aussi beaucoup plus… Non ? Les mecs ?

En espérant qu’un jour tout ce beau monde parviendra à mieux se comprendre, il n’est pas interdit, d’ici là, de rigoler de ces rôles bien figés (et dans lesquels, il faut aussi le reconnaître, on aime parfois s’enfermer), grâce aux graphismes astucieux de ce livre au format carré… Et de chercher quel est le cliché qui, au fond, nous rassemble finalement le plus.

128 pages, 12 euros. Disponible sur le site de Taschen, ici.

Dans la même catégorie