Le TREG, un trail barré dans le désert du Tchad

Vous cherchez de l’aventure ? Découvrez le trek le plus dingue des treks les plus dingues : le TREG, trail dans un Reg, c’est-à-dire dans un grand désert de pierre, au cœur du désert tchadien. Un mélange brut de voyage d’exception et de sport extrême : rencontre avec ses vainqueurs français.

2 tonnes d’eau minérale, autant de fruits frais, et 180 kilomètres de piste dans un désert de pierre…

Dans la région saharienne de l’Ennedi, authentique joyau naturel, vivent les Toubou, un peuple d’éleveurs nomades plantés dans un décor qui semble hors du temps, fait de sculptures naturelles, de roches labyrinthiques, de pics rocheux et d’arches majestueuses. C’est dans ce décor déserté par le tourisme, pourtant bien loin d’Ebola et des zones de conflit, que Jean-Philippe Allaire – un trailer chevronné amoureux de l’Afrique – a décidé de lancer son TREG®, contraction de trail (course à pied longue distance dans un milieu naturel) et de REG (grand désert de pierre) : l’équation est faite et le point de départ, donné : le bivouac est planté près de la guelta d’Archei, la plus célèbre « cuvette » du Sahara.

Ne reste plus qu’à acheminer 2 000 litres d’eau minérale, autant de kilos de fruits frais, préparer du pain, faire construire les yégés (des tentes de bois) par les femmes locales, tandis que les hommes s’improvisent chauffeurs et pisteurs avant de faire venir tous les participants à l’aventure avec avion, bus, bus et 4X4…

Le départ du Treg, dans le désert du Tchad

Le départ © DR.

Au bout de 36 heures de voyage, les marcheurs arrivent au début de leur parcours sous un soleil écrasant. Pour répondre aux différents niveaux d’expertise, le fondateur du TREG a défini trois circuits aux distances plus ou moins longues. Le plus rude s’étire sur 180 km et doit être couru en moins de 60 heures : quinze participants ont pris ce départ. Mais entre la chaleur, l’hydratation, l’auto-navigation et les aptitudes presque surhumaines que ce trail exige, à l’arrivée, on compte seulement six « finishers ». Les deux premiers sont français.

Guillaume Lenormand en descente los du Treg

Guillaume Lenormand en descente © DR

Guillaume Lenormand et Sylvain Bazin, les lauréats, sont tous les deux rompus à l’exercice de la course sous toutes ses formes depuis leur enfance. Depuis quelques années maintenant, ils font partie de ceux qui arpentent la planète baskets aux pieds, lampe au front et sac sur le dos en pratiquant leur sport de prédilection, le trail ; la beauté du monde est leur terrain de jeu.

Le TREG, trail dans le désert du Tchad

© Pierre Emmanuel Rastoin

Faites leur connaissance page suivante…

1 2

Dans la même catégorie