« Ça » passe au cinéma

L’info vient juste d’être confirmée par le réalisateur lui-même, Cary Fukunaga, (l’homme derrière la caméra de tous les épisodes de True Detective) : le tournage de Ça, l’adaptation cinéma du livre culte de Stephen King est programmé pour mars prochain.

Le livre culte de Stephen King devient un long-métrage en deux épisodes.

Le résultat en sera deux films, le premier centré sur l’histoire des héros dans leur jeune âge, le second se consacrant au retour de Grippe-Sou, le clown le plus terrifiant de l’histoire, alors que les personnages ont vieilli et doivent retrouver au fond d’eux la magie de l’enfance pour affronter ce monstre capable de prendre l’apparence de ce qui terrorise le plus sa (future) victime.

Interviewé par Vulture (pendant, ça ne s’invente pas, la fête célébrant les récompenses remportées par Lego, le film !), le producteur Dan Lin a confirmé que « le livre est tellement épique qu’on ne peut le raconter en un seul film, sans parler de donner aux héros toute la profondeur qui est la leur »… De quoi faire promettre de longues files d’attente devant les salles, déjà qu’avait été confirmée en septembre dernier sur MTV, par le maître de l’horreur lui-même, l’arrivée d’une autre adaptation d’un de ses (nombreux) best-sellers, le non moins attendu Fléau réalisé par Josh Boone, en au moins 2 métrages :
 

 
Depuis, les 2 métrages en question sont devenus 4 films, à en croire le réalisateur lui-même, invité dans le dernier podcast de Kevin Smith et qui précisait :
« J’avais réussi, je crois, par un jeu de flash-back, à concentrer l’action du Fléau en un film de 3 heures (…) Puis le studio m’a demandé si je voulais pas en faire plutôt plusieurs films et j’ai répondu : « putain, oui ! » (« fuck yes ! » dans le texte, ndlr). J’aimais mon script, mais je n’ai pas hésité une seconde à le jeter pour en faire une version plus proche du texte d’origine. Je ne peux en dire beaucoup plus, si ce n’est que nous allons faire 4 films, avec un casting incroyable (…) La production commencera l’an prochain, peut-être dès le printemps. »

Ça et Le Fléau adaptés en sagas cinématographiques ? Seul Stephen King pouvait nous faire aimer à nouveau ce genre qu’Hollywood essore pourtant jusqu’à l’os. Même si le résultat ne fera pas de bien à ceux qui redoutent les clowns tueurs… Ou l’arrivée d’une pandémie meurtrière !

Dans la même catégorie