LES DERNIERS PARISIENS. 3 QUESTIONS INDISCRÈTES À REDA KATEB

Le loup du cinéma français est aujourd’hui en salle avec un rôle énervé, celui de Nas, ex-taulard redécouvrant son quartier, Pigalle. Le film, Les derniers parisiens, est signé de Hamé Bourokba et Ekoué Labitey, les rappeurs de La Rumeur. Pour donner la réplique à Reda Kateb, Slimane Dazi et Mélanie Laurent. Bref, je film a tout bon. Et Reda Kateb, humble, charismatique, tient le film.

Et décidemment, il n’est pas le dernier pour briller ces derniers temps. Le 13 février dernier, il a ouvert le Festival du Film de Berlin avec Django, le premier film en tant que réalisateur d’Etienne Comar. Fou de musique à la ville, le comédien a donné une prestation pleine de chien, saluée par la critique.

Pour le magazine Lui, l’acteur avait jadis accepté de passer son Bilan de santé. Fumeur constant, fêtard occasionnel et bon vivant permanent, il pourrait être qualifié d’épicurien raisonnable. Quoique…

Les derniers parisiens

Les derniers parisiens

Lui : Combien de sortie par semaine ?

Reda Kateb : Trois en moyenne. Je ne suis pas un clubber, je suis plus soirées entre amis et dîners à la maison ou dans un bar à vins.

Lui : Combien de verres d’alcool par semaine?

R.K : Si on parle d’une semaine à Cannes, c’est difficile de faire le compte. Sinon, environ cinq. J’aime bien boire un petit verre de vin rouge avec un morceau de fromage. Il paraît qu’à ce rythme, c’est bon pour le cœur.

Lui : Prenez-vous des psychotropes, légaux ou illégaux ?

R.K : J’aime bien fumer un petit joint.

Interview complète parue dans votre Lui n°18.

 

Les Derniers Parisiens, d’Hamé Bourokba et Ekoué Labitey. Avec Reda Kateb, Slimane Dazi, Mélanie Laurent. Actuellement en salle.

Django, de Etienne Comar. Avec Reda Kateb, Cécile de France, Antoine Laurent. En salle le 26 avril 2017.

Dans la même catégorie