Kung Fury, un film 100% testostérone

Kung Fury, le court-métrage fou né sur Kickstarter, vient d’arriver en ligne, gratuitement et légalement sur YouTube. Suédois, déjanté et vintage, inspiré de la folie cinématographique des années 1980, Kung Fury est à lui tout seul un festival de grosses explosions, de dino-lasers, de kung-fu, de nazis et de robots : un cocktail très viril sur fond rock de David Hasselhoff à découvrir absolument.

Né sur Kickstarter
Début 2013, David Sandberg, le réalisateur et scénariste du film s’est lancé le pari de créer cette perle sans budget avec l’aide de ses amis, mais surtout grâce aux fans du monde entier.

Entre film d’action et parodie loufoque, Kung Fury est un hommage vibrant aux années 1980.

Avec plus de 17 000 participants, son projet récolte près de 630 000 dollars via Kickstarter, la plateforme de financement collaboratif. Depuis le 28 mai 2015, le court-métrage de 30 minutes est disponible gratuitement sur le site officiel. Sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs 2015 à Cannes, Kung Fury a permis à David Sandberg de se faire remarquer par ses confrères, et peut-être de prolonger son aventure cinématographique avec un long-métrage.
 

 
Hommage aux années 80
L’histoire débute à Miami, en 1980. Kung Fury est un super-flic expert en arts martiaux depuis qu’il a été frappé par la foudre. Un soir, son coéquipier se fait tuer par le redoutable ninja-criminel Adolf Hitler, aussi surnommé « Kung Führer ». Afin de venger son ami et mettre enfin un terme au régime nazi, Kung Fury veut remonter jusqu’aux années 1940 pour éliminer le maléfique chancelier. Pas de chance, la machine à hacker le temps s’emballe et Kung Fury se retrouve à l’époque des Vikings, qui s’avèrent être des pros de la balade et du combat sur dinosaure : un scénario prometteur et détonnant.
 

La viking à mini-gun de Kung Fury

Barbarianna, une viking qu’il ne faut pas trop provoquer (Capture d’écran).

Pour imiter à la perfection les mythiques films de série B, l’aspect visuel a été aussi bien travaillé que le scénario : fonds verts omniprésents, cascades surréalistes et effets spéciaux low-cost. La qualité du film est détériorée pour donner l’impression d’avoir une vieille copie VHS entre les mains, nostalgie garantie ! En plus de répliques hilarantes et d’une histoire complètement perchée, l’illusion est parfaite…

Bonne projection !
 

 
Bonus en musique
Vous en voulez encore ? True Survivor, le tube kitsch interprété par le personnage phare des années 1980 David Hasselhoff, héros de K2000 et d’Alerte à Malibu est bien sûr disponible à l’unité… !
 

Dans la même catégorie