« Hollywood Décadent » à la Cinémathèque – La sélection de Lui.fr

Sexe, vice, meurtres et héros vautrés dans le stupre. À Hollywood, après l’éclatement du code de censure, dit code Hays, et avant Le Nouvel Hollywood anti-establishment, le cinéma américain a connu une période très justement qualifiée de décadente par la Cinémathèque Française. Pas de doute, entre 1950 et la sortie de Bonnie And Clyde, dans les studios à nouveau libres, Ford, Cukor ou Minnelli s’en sont donné à cœur joie. Tout ce que vous aimez, chers lecteurs, était réuni dans ce cinéma visant à remplir les salles. De leurs esprits ont jailli les scénarios grivois et anti American way of life dont les plus parlant sont proposés dans cette très fournie rétrospective à la Cinémathèque Française.

Voici les 5 films sélectionnés pour vous, par la rédaction de Lui.fr :

The Valley of the Dolls

De Mark Robson d’après le livre de Jacqueline Susann, 1967 (disponible, ici).

Synopsis : Partageant un appartement rose bonbon à New York, trois jeunes femmes boivent, se droguent, crient, pleurent. Le tout en petite culotte.
Le 7 janvier à 19h.

Harlow, la blonde platine

De Gordon Douglas, 1965.

Synopsis : un biopic sur la première actrice blonde platine, Jean Harlow, dans les années 1930 de ses débuts difficiles jusqu’à sa gloire. Dans ce film, le personnage est incarné par la sensuelle Carroll Baker.
Le 22 janvier à 19h.

Les liaisons coupables

De George Cukor, 1961.

Synopsis : le parcours d’un médecin qui mène des expériences sur la sexualité féminine en Californie. Heureusement il est aidé par quatre femmes très partantes. Un film qui parlera aux fans de la série Master of Sex.
Le 18 janvier à 14h30.

Wicked, Wicked

De Richard L.Bare, 1975.

Synopsis : Un hôtel californien. Trois jeunes femmes blondes. Des disparitions.
Le 6 janvier à 20h.

Pas de printemps pour Marnie

De Alfred Hitchcock, 1963.

Synopsis : Marnie, jouée par Tippi Hedren, est une kleptomane absolument fascinante et attirante. Intrigué, Mark Rutland l’embauche dans sa société et tente de la percer à jour.

La rétrospective « Hollywood Décadent » se poursuit jusqu’au 25 janvier, à la Cinémathèque française, 51 Rue de Bercy, Paris XII.

Dans la même catégorie