Grand Détournement : le sampler le plus classe du monde

On ne présente pas Le Grand Détournement, son homme le plus classe du monde, son cow-boy de Tchernobyl, ses animaux préhistoriques aux pratiques sexuelles libertines doublée de convictions politiques affirmées, ses ouiche lorraines ou ses chips… Si ?

« Je préfère partir plutôt que d’entendre ça plutôt que d’être sourd. »

Bon, un mot quand même pour rappeler qu’il s’agit d’un film issu du cerveau diabolique de Michel Hazanavicius, futur réalisateur des OSS 117 ou de The Artist qui conçut, avec son complice et partenaire Dominique Mézerette, ce long-métrage officiellement intitulé La Classe Américaine. Des extraits des plus grands classiques hollywoodiens y sont découpés et montés de façon à reconstituer une histoire, et doublés dans une série de dialogues absurdes qui appartiennent désormais à l’inconscient collectif.

Voici désormais le sampler, arrivé pile poil pour la rentrée.
Cliquez ici puis sur l’entrée de votre choix et laissez vous bercer par les voix de George, Peter, Steven, et les autres…

Et vous, quelle est votre préférée ? Ici, difficile de trancher mais difficile aussi de se lasser du Sinatra grande époque face à Dean Martin… « Toute façon ça sert à rien de discuter avec toi, t’as toujours raison. -Si ! Ça sert de discuter. C’est toi qu’as toujours raison. »

Pour en savoir plus sur le flim, une seule adresse.

Dans la même catégorie