3 questions à… Sølve Sundsbø

Retour au pays pour le photographe Sølve Sundsbø, exposé pour la première fois en Norvège, sa contrée natale… Sølve a bien voulu répondre aux questions de lui.fr avant l’ouverture de « Rosie and 21 Men », un regard sur les deux décennies d’un travail caractérisé par une poésie sans équivalent.

Le photographe Sølve Sundsbø a quitté son pays en 1995 pour Londres, dans l’espoir de devenir photographe. Moins de vingt ans plus tard, dire qu’il a réalisé son rêve serait plus qu’un euphémisme : l’homme a travaillé pour le « New York Times », « Vogue » Italie, « W », ou « Interview »… et pour, excusez du peu, Chanel, Cartier, Dolce & Gabbana, Gucci, Hermès, Armani, Louis Vuitton ou Yves Saint Laurent…
 

Solve Sundbso interview

« Man with Flower », © Sølve Sundsbø, Courtesy of Shoot Gallery

C’est la première fois qu’une rétrospective lui est consacrée dans son propre pays.

 
C’est pourtant la première fois qu’une rétrospective lui est consacrée dans son propre pays, à l’occasion de l’ouverture de la galerie « Shoot » à Oslo, la « première galerie norvégienne consacrée à la création photographique »… En accueillant l’œuvre d’une vie, signée par l’un des plus grands photographes internationaux d’aujourd’hui, elle s’est assurée le parrainage d’un magnifique artiste.

« C’est bien sûr très émouvant pour moi de pouvoir montrer une si grande partie de mon travail à des gens que je connais depuis tant d’années », nous a-t-il confié à cette occasion… « C’est un peu le même sentiment que rentrer à la maison et raconter à mes amis et ma famille tout ce que j’ai fait ces vingt dernières années. »

La galerie qui accueille cette exposition sera la première, en Norvège, consacrée à la création photographique… Le rapport de ce pays à cet art a-t-il donc évolué au cours des dernières années ?
Traditionnellement, la photographie en Norvège n’était considérée comme sérieuse que si elle s’inscrivait dans la démarche des beaux-arts ou du documentaire. C’est important d’ajouter une nouvelle dimension à cela. Mon travail est d’abord paru dans le monde, commercial, de la presse magazine, mais le voir dans ce nouveau contexte permet d’en révéler de nouveaux aspects.
 

Solve Sundsbo exposition

« Garteh 2 », © Sølve Sundsbø, Courtesy of Shoot Gallery

Comment avez-vous choisi les photos à exposer ? Que vouliez-vous communiquer au public ?
Je voulais quelque chose qui ne ressemble pas à une rétrospective, mais qui en même temps montre une bonne représentation de mon travail. Montrer des photos d’hommes peut paraître inattendu, mais c’est une part importante de mon travail.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes photographes qui se rendront à cette exposition ?
Soyez curieux, soyez courageux. Pensez à ce que vous avez à dire… Surtout pas à ce qui a été dit par d’autres que vous.

L’exposition « Rosie And 21 Men » se tient du 26 octobre au 7 décembre, à la Shoot Galerie d’Oslo.

Dans la même catégorie