Nu féminin : L’art du dos

Le dos nu des femmes à l’honneur

À chacun ses obsessions et ses fétiches… pour certains c’est le derrière de la nuque, pour d’autres la ligne incurvée de la taille, ou encore les vertèbres lombaires.

Les amis et experts d’Artsper ont sélectionné une série d’artistes et d’œuvres qui explorent le dos dans toute sa fragilité, sa délicatesse et sa sensualité. Ces modèles sont nus et pourtant, leurs visages nous sont dérobés. Nous sommes projetés dans leur intimité mais le mystère plane sur leur identité.

GABRIELE VIERTEL, Art of allure, 2010

Gabriele Viertel est une photographe primée de nombreuses fois pour son travail. Née à Cologne, en Allemagne, en 1980, elle vit et travaille aux Pays-Bas. Le travail de Gabriele Viertel s’est fait remarquer par ses concepts hors du commun, et surtout par ses photographies subaquatiques qui transcendent les limites entre peinture, performance et photographie documentaire.

femme nu dos art

Gabriele Viertel, Art of Allure, 2010, © Gabriele Viertel courtesy Artsper

Pendant ses études d’ingénieur elle a travaillé comme mannequin à l’international pour gagner sa vie, et cette expérience a beaucoup influencé le style de ses photographies. À la recherche d’une esthétique « transcendante », l’eau, élément vital, est un environnement parfait pour ses créations surréalistes.
Dans ses photographies, Gabriele Viertel cherche l’esthétique, l’harmonie et la tension, les formes et les couleurs pour créer des images où elle et les spectateurs peuvent retrouver leurs émotions. En célébrant des objets singuliers, elle a tendance à isoler un sujet central. Inspirée dès son enfance par la photographie argentique, Gabriele Viertel a débuté avec des photographies de femmes et d’enfants.
 

THIERRY VALENCIN, Sans titre #5, 2010

Depuis plus de vingt-cinq ans, Thierry Valencin poursuit son itinéraire photographique entre prises de vues et labo.

femme nue de dos photo

Thierry Valencin, Sans Titre 5, © Htierry Valencin courtesy Artsper

Voyageur, il a sillonné l’Europe, l’Inde et la Russie et exposé en Belgique, en Allemagne et en Espagne. Sans être attaché à un thème particulier, il flâne tandis que son œil prend ce qui s’impose à lui. Puis viennent les longues séances de tirage dans son laboratoire.
Ses épreuves sont exposées dans son atelier à Paris. Il a publié deux ouvrages, « Au bord de l’autre » et « Vu de l’instant ».
 

LÆTITIA LESAFFRE, Dans l’onde, 2015

Lætitia Lesaffre est une artiste laqueur et photographe. Elle vit et travaille à Paris. Dans ses laques aux vastes surfaces brillantes, ses modèles se reflètent. Elle capte avec son objectif des images flottantes, suspendues, intimes. Ses sujets une fois photographiés, lumineux et flous à la fois surgissent des ténèbres et rappellent le clair-obscur des grands maîtres du baroque. Entre rêve et réalité, érotisme et pudeur, Lætitia Lesaffre nous invite à méditer sur le sens de l’image : celle de l’autre et de la nôtre.

dos nu femme art

Laetitia Lesaffre, Dans l’onde, 2015 © Laetitia Lesaffre courtesy Artsper

L’artiste a développé une technique bien particulière qui lui permet de garantir aucun traitement numérique ni retouche pour obtenir cet effet presque abstrait et énigmatique.
 

MICHAEL BASTOW, Nu Féminin / Female Nude, 1991

Michael Bastow est né en Angleterre en 1943. Il fait des études d’architecture à l’Université de Melbourne.

dos nu femme michael bastow

Michael Bastow, Female Nude, 1991, © Michael BAstow courtesy Artsper

Il s’établit en Angleterre en 1967 où il travaille comme décorateur dans le cinéma, puis en Belgique en 1974 où il commence de peindre à plein temps. Michael Bastow a des expositions personnelles en Angleterre, Argentine, France, Belgique, au Pérou, aux Etats-Unis, et en Australie. Il expose régulièrement en France et en Belgique depuis 1979.
En 2001, Michael Bastow entreprend la restauration et la décoration de la Chapelle Saint Alexis à Malaucène.
 

MICHAEL ALFORD, Turning 2, 2014 et Untitled Nude, Monochrome, 2014

femme nue de dos

Michael Alford, Turning 2, 2014 © Michael Alford courtesy Artsper

Michael Alford est un peintre figuratif connu pour ses évocations sensibles de la vie contemporaine. Ses peintures et dessins de silhouettes humaines – féminines et masculines, vêtues ou nues – sont très prisées pour leur technique extraordinaire, l’observation raffinée et leur ambiances dramatiques. Michael Alford reçoit de nombreuses commandes de portraits.

michael alford dos nu

Michael Alford, Untitled Nude, Monochrome, 2014 © Michael Alford courtesy Artsper

Parmi ses réalisations récentes Michael Alford compte deux nominations comme artiste officiel de guerre en Afghanistan, suivies par une commande des Grenadier Guards. Michael Alford est aussi connu comme peintre mural, ayant réalisé des fresques dans des châteaux, hôtels, résidences privées et espaces public en Europe, en Amérique du Nord en au Moyen Orient.

ANCA CERNOSCHI, The death, 2012

Anca Cernoschi est une jeune artiste photographe qui vit et travaille à Timisoara, en Roumanie. Elle a fait des études d’art pendant 7 ans à Timisoara et a découvert sa passion pour la photographie il y a quelques années.

Anca Cernoschi, The Deat, 2012, © Anca Cernoschi courtesy Artsper

Anca Cernoschi, The Deat, 2012, © Anca Cernoschi courtesy Artsper

Anca Cernoschi expérimente toujours avec les techniques et les styles, mais une préférence pour les caméras moyen-format commence à émerger. Ses images sont des portraits qui racontent des histoires, comme un souvenir du passé ou peut-être du futur. Ils sont des portraits est-européens presque classiques.

RICHARD HARPER, Victoria, 2008

Né aux États-Unis, Richard Harper a travaillé plusieurs années en Californie avant de s’installer à Paris. Aujourd’hui il est en Normandie (France), isolé dans la campagne du Perche. Richard a étudié la peinture au Los Angeles Art Center College of Design. Il vit avec sa compagne, Karen, qui créé des livres artistiques. Il est très concentré sur sa peinture et le corps humain est au centre de son œuvre bien qu’il conserve un fort intérêt pour la peinture de paysage.

femme dos nu oeuvre

Richard Harper, Victoria, 2008, © Richard Harper courtesy Artsper

Depuis le début des années 1980, le travail de Richard Harper est concentré sur l’exploration des limites de la peinture réaliste. Dans son souhait de raffiner la représentation jusqu’à l’essentiel, il a choisi de se limiter à la figure humaine. Depuis lors, celle-ci a été au centre de son travail et se veut, non seulement comme une représentation de l’être humain lui-même, mais de l’humanité et de l’expérience de l’être.
En 1990, après avoir peint le nu sur panneau unique pendant plusieurs années, il a commencé à créer des compositions sur panneaux multiples dans une tentative d’aller au-delà de l’utilisation traditionnelle de la forme et d’ouvrir son travail à une interprétation plus large. En juxtaposant une peinture réaliste, objective et hyper détaillée à son pôle opposé minimaliste et non-objectif, il remet en question notre regard sur la peinture en termes d’espace de représentation, de surface et d’illusion.
Sa technique procède en de nombreuses couches de la peinture translucides successives. Concernant la forme humaine, cela revient à recréer la mécanique de chaque couche de la peau elle-même, ce processus nécessitant un travail de plusieurs mois. De sa conception à son aboutissement, un tableau peut donc prendre plusieurs années de gestation.

L’objectif de Harper est de créer une œuvre où les aspects narratifs de la peinture réaliste traditionnelle sont minimisés. Il considère ses tableaux comme se rapprochant volontiers des icônes, dans le sens des icônes chrétiennes orthodoxes. Ils ne sont pas autant peints pour être regardés que pour y voir au travers.

Retrouvez ces œuvres, et bien d’autres, sur le site d’Artsper, la galerie d’art en ligne amie de Lui !

Dans la même catégorie