En dire sans le dire

Corps à portée de main

Inspirer une pensée, une idée, une envie, ou encore un désir. Pointer du doigt quelque chose sans le désigner directement, laisser à l’autre la liberté de remplir le blanc, jouer sur le flou pour exciter la curiosité du spectateur. L’imagination est l’aliment du désir… La suggestion est donc le ressort privilégié du nu artistique, et sûrement le plus efficace.

Comme chaque mois, Arsper vous présente une sélection de nus qui, cette fois, jouent —vous l’aurez compris— sur le caché-dévoilé, le clair-obscur, l’art du flouté En somme, qui révèlent tout en cachant, mettent le corps à portée de main tout en le soustrayant au regard du spectateur. Des œuvres qui vous laissent sur votre fin…

ISABELLA I, 2007 Dan Carabas

Né en Roumanie dans la ville d’Arad en 1984, Dan Carabas a grandi à Freiburg en Allemagne. À 14 ans il découvre dans son grenier un vieil appareil photo que son père utilisait quand il était photographe. À 16, il s’offre son premier NIKON, le FM2, plus élaboré avec lequel il photographie une sélection de filles du lycée qui accrochent son jeune œil. 

Son bac en poche, il travaille pendant six mois en tant qu’assistant dans un studio photo spécialisé dans la publicité.

Isabel de Dan carabas

Isabella 1, 2007. © Dan Carabas courtesy Artsper

Sa vocation : travailler avec des personnes et non des objets. 

Il part en voyage : Berlin, Munich, Hambourg pour s’établir à Vienne où il fera la rencontre déterminante de Claudia Cassentini, la photographe de mode italienne.Tout s’enchaîne alors. Claudia, séduite par la volonté de Dan, le prend sous son aile. Il l’assiste dans la réalisation de campagnes pour la mode et voyage en Italie, Allemagne, Égypte, Tunisie et Autriche. Pendant deux ans, Dan fait de belles rencontres et réalise une part de son rêve : travailler avec des modèles, faire vivre une énergie, un sentiment. 

Il décide ensuite de s’accomplir en tant que photographe de mode et développe son propre style. Ambitieux et passionné, il édite en 2010 son premier livre.

LA JEUNE FILLE, 2013 Vincent Descotils

Vincent Descotils, né en 1965, vit et travaille à Combs-la-Ville. 

Photographe, plasticien, scénographe, dessinateur, Vincent Descotils a réalisé plus d’une vingtaine d’expositions et travaille très régulièrement dans les Arts Vivants, notamment avec des compagnies de danse contemporaine.

la jeune fille de vincent descotils

La Jeune Fille, 3, 2013 © Vincent Descotils courtesy Artsper

Photographe, plasticien, scénographe, dessinateur, il a réalisé plus d’une trentaine d’expositions et travaille très régulièrement dans les Arts Vivants, notamment avec des compagnies de danse contemporaine.
Il a été lauréat du 1er prix de l’Innovation du SAN de Sénart pour le projet d’édition « Et la pince à prendre le sucre… » en 1997 et du 1er Prix Concours photos « Morceaux sucrés choisis » organisé par le CEDUS en 1990.

YUKARI 12, 2009 Hideka Tonomura

Hideka Tonomura est née en 1979 à Kobe, au Japon. Elle a fait des études d’arts visuels (département cinéma). En 2002 elle commence sa carrière de photographe et en 2003 elle gagne le prix Nikon Juna21. 

Ses photographies, originales et humoristiques, montrent sa relation avec sa famille. Le travail de Hideka Tonomura est très médiatisé au Japon et elle est l’une des photographes émergents japonaises les plus prometteuses.



Yukari Hideko Tonomura

Yukari 12, 2009 © Hideka Tonomura courtesy Artsper

Hideka Tonomura a travaillé comme hôtesse dans un bar de Shinjuku. Une partie de ses travaux sont inspirés par cette expérience, véritable voyage dans les bas-fonds des bars à hôtesses du célèbre quartier « rouge » de Tokyo. Il s’agit de fragments d’images volées prises par une jeune femme qui se fait appeler Yukari. Une atmosphère lourde, emprise d’émotion et de sensualité, plane sur ces photos.

CORPS MAGNÉTIQUES, 2013 Dani Olivier

Dani Olivier est né à Paris en 1969, diplômé de HEC. Il vit et travaille à Paris. 

L’artiste réalise des portraits qui croisent peinture et photographie, dans lesquels il veut mettre en valeur la beauté des femmes en les dévoilant dans leur double dimension de corps et d’âme.

Corps Magnétiques de Dani Olivier

Corps magnétiques, 2013 © Dani Olivier courtesy Artsper


Les modèles et les décors sont nus. Ses images apparaissent hors des modes, du monde et du temps. Par des jeux d’éclairages complexes couplés à des gestuelles et mouvements, il réalise ses effets spéciaux lors de la prise de vue.
 Fidèle à l’instant, l’image obéit à un principe d’authenticité et d’intégrité : ni retouches, ni altérations.

DARKSIDE 3, 2013 Xavier Blondeau

Après une thèse de biochimie à l’institut Pasteur, Xavier part découvrir les grandes étendues désertiques : une année passée sur la base Dumont d’Urville en Antarctique (1991), suivi d’un voyage en Nouvelle Zélande (1992) ainsi que de nombreux séjours en Australie de 1992 à 2007. Face à l’immensité de ces paysages où l’homme n’a que peu d’importance, il commence à s’interroger sur la place de l’individu dans l´ environnement, en particulier sur ce qui définit l’Homme. 

L’homme se construit-il par son milieu ou est-il, avant tout, par essence, défini par son intériorité ?

Darkside de Xavier Blondeau

Darkside 3, 2013, © Xavier Blondeau courtesy Artsper

Xavier Blondeau répond intimement à cette question dans son travail qu´il présente et structure à travers des séries de photographies : « De la scène à l´image », « Opale », « Bad weather on the road », « Empreinte », « Silhouette »…

BAS ROUGES, 2008 Butz & Fouque

Le duo Butz & Fouque (Perrine Butz et Bénédicte Fouque) s’est formé en 2003 à l’École des Beaux-Arts de Dunkerque et a obtenu le DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) en 2005. 

Butz & Fouque vivent et travaillent à Saint-Omer, France. Elles se présentent avant tout comme un duo de plasticiennes qui utilisent leurs corps et leurs visages comme matières.

Les Bas rouges de Butz et Fouque

Bas rouges, 2008, © Butz&Fouqe courtesy Artsper

Elles confrontent le regard du public à la vision du corps de la femme tel qu’il peut être exposé dans la publicité, la mode, mais aussi le cinéma et l’art en général.

Dans la même catégorie