Entrer dans l’art

Établi à Los Angeles, Mungo Thomson expose en France à partir d’aujourd’hui.

Né en 1969, fils spirituel de John Baldessari et Allen Ruppersberg, Mungo est l’un des meilleurs représentants de l’art conceptuel californien, un mouvement né à la fin des années 1960 et qui pose depuis, entre autres, les questions du détournement et de l’appropriation des images, mais qui apporte surtout beaucoup d’humour et d’ironie dans l’art (et on l’en remercie). On doit notamment à John Baldessari cette formidable oeuvre de 1971 où il a écrit sur une feuille blanche à l’infini : « I Will Not Make Any More Boring Art ».

Mungo Thomson, lui, s’intéresse à la culture de masse et à la cosmologie. Il présente dès aujourd’hui un ensemble de sculptures en miroirs issues d’une vaste série développée à partir du célèbre TIME magazine et de couvertures sélectionnées dans son histoire. Chacun de ses miroirs, mis en abyme dans l’espace, provoque une réflexion sur le temps, l’histoire, l’évolution et la marche du monde, dimensions parfois trop proches mais le plus souvent innaccessibles, dans lesquelles le visiteur se trouve lui-même projeté, renversé et démultiplié à l’infini. Pas de panique cependant, Mungo ne nous lâche pas seuls dans son univers, puisqu’il l’accompagne de musique, composée par des collaborateurs originaux : des criquets.

Avec la collaboration du compositeur Michael Webster, il a ainsi mis au point une partition pour un ensemble symphonique à partir d’une compilation française de sons de criquets du monde entier. Le charmant gazouillement de l’insecte jouera ainsi pour accompagner la visite, en 4 solos : violon, percussion, clarinette et flûte. Un arrière-goût de vacances pour rentrée chargée.

(Si vous ne pouvez vous rendre 66 rue de Turenne à Paris pour rencontrer Mungo Thomson à la galerie Frank Elbaz ont heureusement la chance de vivre à l’ère d’Internet et de pouvoir découvrir son projet, et beaucoup d’autres, sur son site mungothompson.com)

Plus d’infos : galeriefrankelbaz.com

Dans la même catégorie