Beirut Art Fair : c’est parti !

L’itinéraire idéal du directeur artistique de la Beirut Art Fair pour découvrir la foire ?
Je vous conseillerais avant tout de ponctuer votre visite entre les espaces « non profit » et les galeries qui les entourent. En entrant dans la foire (dont l’accès est gratuit) vous pouvez commencer par le pavillon indien qui a été conçu comme un cabinet de curiosités, puis la découverte des galeries du ME.NA.SA. Le Video Projects, « Body Politics » réalisé par Silke Schmickl, vous permettra de découvrir les dernières créations des artistes de la région que ce soit via le numérique ou la caméra classique. Un arrêt autour des galeries de Design s’impose. Je vous invite par la suite à vous essayer à la pratique de la gravure, dans l’atelier ouvert au public par Fadi Mogabgab. Autour de vous, se trouveront les espaces Statement dédiés aux galeries émergentes du ME.NA.SA.

atelier de gravure à la Beirut art fair

Pour discuter entre vous des découvertes que vous avez pu faire, vous pouvez vous détendre dans le « VIP Lounge. Puis, déambulez entre les grosses galeries internationales et régionales…

Flânez à la « Pop up Galerie » si vous êtes muni d’un pass VIP et, une coupe de champagne à la main, laissez-vous entraîner par le son du DJ. Pour celles qui ne sont pas « VIP », optez directement pour le bar Absolut, tout aussi sympathique et où la totalité des consommations est également gratuite.

Kiatanan-Lamchan Beirut art fair

Kiatanan Lamchan, The Waitress, 2014, Acrylic on Canvas, 150 x 200 cm, Courtesy Adler Subhashok Gallery, Thailand

Enfin, reposez-vous dans l’un des nombreux espaces de lecture de la foire, n’oubliez pas de consulter le programme « outdoor »: tous les soirs pour ceux qui ont la carte VIP, sont organisées de belles soirées dans les endroits les plus branchés de la capitale, dont une soirée indienne au Phénicien par exemple.

Le carnet d’adresse de Pascal Odille à Beyrouth :

Hôtels : le Gray et la Villa Clara.
Restaurants : l’Abdel Wahab et La Centrale.
Plages : celle de l’Eddé Sands à Byblos et le Sporting Club à El Manara
Bars : le White, le Sky Bar (le plus grand du Liban) et le Junkyard à Mar Mikhael
Boîtes : le BO18 qui est situé sur les lieux d’un gros massacre. La boîte a été construite dans un immense cercueil qui peut s’ouvrir totalement sur le ciel, les tables et les banquettes sont des fausses tombes. C’est un endroit absolument surréaliste. Il y a aussi le Music Hall. Le ThreeSixty, le bar de l’hôtel Le Gray, qui est tout en verre et offre une vue à 360° degrés sur Beyrouth.

La Beirut Art Fair vient de commencer et se termine le 21 septembre.
Toutes les infos sur le site de la Beirut Art Fair, ici.

1 2 3

Dans la même catégorie