Beirut Art Fair : c’est parti !

Quelle est la place de l’art au Liban et dans les pays du ME.NA.SA ?
L’art a une part importante dans la société libanaise. Il s’agit d’un réel repère dans son évolution. Les artistes, nous le savons, restent les meilleurs témoins de ces changements. Ils sont les porte-paroles des Libanais à l’extérieur de leur pays.
Du point de vue occidental et à l’heure de la mondialisation, les acteurs du marché de l’art se tournent volontiers vers les spécificités culturelles de ces pays. L’Occident se montre très curieux de cette diversité et la création artistique du ME.NA.SA. est à la hauteur de son attente, que ce soit à travers le design, la peinture, le dessin, le numérique ainsi que tous les autres supports contemporains. Il suffit de regarder les programmes des grandes institutions muséales internationales comme le MOMA, le Centre Georges Pompidou ou la Tate de Londres pour y retrouver régulièrement des artistes du ME.NA.SA.

Mr Brainwash, Chaplin et Mickey, Beirut Art Fair

Quel type de collectionneur attendez-vous ?
Parmi les 18 000 visiteurs de l’année dernière, il y avait des collectionneurs venus du Qatar, du Koweït, d’Arabie Saoudite, d’Asie, d’Europe… Mais aussi des collectionneurs libanais installés dans le monde entier et qui revenaient à Beyrouth pour soutenir la foire. Amateurs d’art internationaux, collectionneurs, artistes du monde arabe et d’Asie, curateurs indépendants, responsables de musées… ont apprécié l’atmosphère unique de cette foire. Cette année nous attendons environ 70% de collectionneurs issus du ME.NA.SA et 30% d’européens et d’asiatiques.

Quels sont vos coups de cœur de cette édition 2014 ?
J’aime beaucoup les Gao Brothers qui font partie des plus grands artistes chinois contemporains, mais aussi l’indonésienne Agus Suwage, la pakistanaise Simeen Faraht et Abdel Rahman Katani, un Libanais qui vit dans un camp et qui réalise ses sculptures à partir de morceaux de tôles de toits. Mustapha Ali et Safwan Dahoul sont deux artistes syriens que nous avons lancés et que j’adore. C’est très difficile, ils sont nombreux… Je pourrais vous en citer trente autres.

Gao Brothers, Sense of Space, courtesy Beirut Art Fair

Gao Brothers, Sense of Space, courtesy Beirut Art Fair

Pouvez-vous nous parler du parcours « hors norme » de certains artistes exposés ?
Les artistes « hors normes » originaires du ME.NA.SA ? Il me faudrait vous parler de la moitié des artistes de ces régions ! Bien souvent, il s’agit d’exil ou d’immigration, de vies parfois ponctuées d’années de guerres civiles. Ces parcours « hors normes » sont la force de la création du ME.NA.SA.

Et en quoi consiste la Beirut Art Week ?
La Beirut Art Week, est une manifestation artistique en parallèle à la Beirut Art Fair du 17 au 24 septembre. Elle se tient au centre ville de Beyrouth. Il s’agit de découvrir à travers un circuit, différentes œuvres d’artistes modernes et contemporains internationaux comme : Jean Marie Fiori, Alfred Basbous, Hania Farrell, Kimiko Yoshida, Marc Quinn ou encore Jeppe Hein.

Pascal Odille - Beirut Art Fair

Pascal Odille, courtesy Vivian van Blerk

1 2 3

Dans la même catégorie